Pour sa rentrée, Jimmy veut affirmer son caractère «brut et sans concession»

    249

    La chaîne Jimmy, groupe Canal+, fait sa rentrée en ouvrant son antenne au duo Bataille et Fontaine, à Thierry Ardisson et à des productions originales à côté de séries au ton grinçant qui ont fait son succès. «La grande nouveauté est que Jimmy ne se définira plus comme une chaîne uniquement de séries, mais qu’elle s’ouvre à d’autres genres. Avec pour point commun un état d’esprit brut et sans concession», a expliqué mercredi Catherine Comte, directrice des chaînes divertissement du groupe Canal+. Dix ans après «Le meilleur du pire», Pascal Bataille et Laurent Fontaine font leur retour sur Jimmy pour «C’est off», une émission hebodmadaire braquant ses projecteurs sur des sujets sensibles. Exemple: Qu’y a-t-il derrière l’entreprise Roland Garros ? A partir de novembre pour «Vox Populi», Thierry Ardisson sortira des plateaux confinés avec des invités people pour se rendre dans un lieu en rapport avec un sujet de société et «y rencontrer de vraies personnes et y organiser un débat». Autre nouveauté, «Breaking news» présenté par Bruce Toussaint sera une «fiction d’anticipation» avec pour point de départ un flash spécial bouleversant l’opinion publique, l’équilibre d’un pays ou du monde entier… Ce magazine est programmé pour janvier ou février «avec l’envie de le perpétuer», selon Mme Comte. Jimmy, qui se veut «dénicheur de pépites», va également diffuser plusieurs séries inédites, dont les américaines «Dirt» avec Courtney Cox, «The Riches» l’histoire d’un couple d’escrocs ou encore l’argentine «Killer women» sur des femmes devenues criminelles. La nouvelle grille et le nouvel habillage de Jimmy, disponible sur le câble et le satellite, seront lancés officiellement le 20 octobre.