Près de 3 internautes sur 4 gênés par le stockage de leurs données privées

    254

    Près de trois internautes français sur quatre (71%) se déclarent gênés à l’idée que des informations les concernant soit stockées par les marques dans de nombreux fichiers, selon une étude publiée jeudi par l’agence de marketing ETO. Ce «baromètre de l’intrusion», soutenu par la Commission nationale informatique et libertés (Cnil), a été mené par le cabinet Market Audit, pour la troisième année consécutive, sur un échantillon de près de 28 000 internautes interrogés en ligne par 14 marques partenaires. A la question «à quel niveau d’intrusion dans votre vie privée se situent les marques et les enseignes?», 40% des consommateurs répondent que ce niveau est «élevé», contre 29% en 2007. Comme le rappelle l’étude, surfer sur Internet peut paraître anodin et pourtant, presque à chaque clic, les marques enregistrent des données sur le comportement de l’internaute, ses habitudes, ses domaines de prédilection… pour ensuite mieux cibler leurs publicités. «On arrive dans un monde hyper-connecté et tout cela fait émerger de nouvelles possibilités marketing», a souligné Yan Claeyssen, président d’ETO Digital, lors d’une conférence de presse.