Près de trente ans après son père, Gaël Giraudeau incarne à son tour Antoine de Saint-Exupéry

38

Près de trente ans après son père, Gaël Giraudeau, fils de l’acteur Bernard Giraudeau décédé en 2010, incarne à son tour Antoine de Saint-Exupéry dans une pièce inédite sur la tumultueuse vie conjugale de l’auteur du «Petit Prince». 

En 1994, Bernard Giraudeau avait campé le célèbre aviateur et romancier dans un téléfilm pour France 3, «Saint-Exupéry, la dernière mission», réalisé par Robert Enrico. Gaël Giraudeau, 11 ans à l’époque, interprétait l’enfant sur le vélo à voile. 

Sur la scène du Théâtre du Petit Montparnasse, à Paris, le comédien âgé aujourd’hui de 39 ans, joue un «Saint-Ex» intime pendant la Seconde guerre mondiale, lors de son séjour aux États-Unis, déjà marié à Consuelo Suncín Sandoval. Pièce écrite et mise en scène par Jean-Claude Idée d’après la correspondance entretenue par le couple (éditée il y a quelques mois chez Gallimard), «Saint-Ex à New York» décrit les rapports entre l’écrivain, son épouse et Denis de Rougemont, amant de Consuelo de Saint-Exupéry. 

«C’était un amour tortueux… Jean-Claude Idée a beaucoup travaillé sur les archives, en lien avec la famille de Saint-Ex. Tout est absolument vrai. On n’a pas l’habitude de découvrir Saint-Ex dans son intimité. C’est ce qui m’a séduit», déclare Gaël Giraudeau, très convainquant dans sa composition de l’aviateur. «C’était insolite car mon père a joué Saint-Ex… J’ai trouvé que les planètes étaient bien alignées», ajoute le comédien dont la mère est l’actrice Anny Duperey. Après une maîtrise en économie, Gaël Giraudeau, déterminé à ne pas suivre l’exemple artistique de ses parents, est devenu concepteur de jeux vidéos, avant un burn-out quelques temps après la disparition de son père après un long combat contre un cancer. 

«La période a été compliquée avec aussi un passage à vide sur le plan professionnel. Je m’étais toujours refusé à devenir comédien. Un jour, il y a eu comme une libération et j’ai franchi le pas…», dit Gaël Giraudeau, frère de la comédienne Sara Giraudeau. 

Le fils de Bernard Giraudeau, qui a rejoint sur le tard un cours de théâtre, n’a toutefois pas abandonné le jeu vidéo. L’une des ses créations, «Weird Wes», paraîtra à la fin de l’année, au catalogue des studios Wolfeye. Après des débuts au côté de sa mère dans «Une Famille formidable» et à l’affiche du court-métrage «Orages d’été» (2014) de Nadège Benoit-Luthy, Gaël Giraudeau a notamment joué au théâtre en 2018 «La légende d’une vie» de Stefan  Zweig, aux côtés de Natalie Dessay et Macha Méril.