Prix RFI Instrumental : les lauréats 2022

45

La 6ème édition du Prix RFI Instrumental qui vise à valoriser le savoir-faire des illustrateurs sonores a récompensé cette année Malik Djouad (1er Prix), Juliette Mosconi (2ème Prix) et Loup Mormont (3ème Prix). Plus de 300 professionnels ou passionnés de montage de musique à l’image ont présenté leur candidature à cette occasion. Le jury a retenu dix finalistes français, canadiens et belges avant de désigner les trois lauréats, sélectionnés pour l’émotion transmise de la musique à l’image ainsi que sur la qualité de la composition. Premier prix de cette 6ème édition, le montage de Malik Djouad a été salué par le jury pour la qualité de la production de la musique choisie et pour l’adéquation de la musique par rapport au rythme du montage vidéo.

Malik Djouad, 37 ans, fort d’une solide formation en analyse, écriture et culture musicale, entre au Conservatoire royal de Bruxelles dans la classe de Dominique Cornil, où il obtient son master en Piano. À la fois interprète, accompagnateur, improvisateur et enseignant, Malik poursuit son exploration des styles musicaux auprès des meilleurs jazzmen de Belgique (Nathalie Loriers, Nicola Andrioli, etc.) avant de reprendre des études au Conservatoire Supérieur de Mons en Composition de Musiques Appliquées et Interactives, dans la classe de Denis Pousseur et Jean-Luc Fafchamps.

– Juliette Mosconi, 40 ans, musicienne, compositrice, chanteuse, directrice artistique pour le spectacle vivant, elle a collaboré avec des artistes issus d’horizons et de nationalités différentes. En 2019, elle reçoit le «Prix du public» du Festival des jeunes créateurs contemporains pour la création originale (théâtre-musique) GAÏA. Elle se consacre actuellement à la création des «laboratoires du vivant» et de son premier album solo de chansons d’ici et d’ailleurs.

– Loup Mormont, 40 ans, a étudié la musique électroacoustique au Conservatoire de Mons. Affectionnant les musiques électroniques voire même certaines musiques expérimentales, il reste séduit par les musiques instrumentales qu’elles soient sophistiquées ou minimalistes. La composition est son activité principale et a signé des musiques originales de fictions, documentaires, pièces de théâtre, créations radiophoniques etc.

Malik Djouad remporte 3.000€. Juliette Mosconi, arrivée seconde, gagne une formation professionnelle de 3 jours : «Le mastering : finaliser une production musicale» inscrite au catalogue 2022 de l’INA (valeur de 1.500 €). Loup Mormont, arrivé troisième, remporte un an d’abonnement à Adobe Creative Cloud (valeur de 720 €).

Les membres du jury 2022 sont Maïdi Roth – Présidente du jury (Compositrice), Loïc Bacconnet (France 24), Pierre Baillot (Compositeur), Laurent Balleyguier (France 24), Marion Bellahsen (RFI Instrumental), Philippe Berezowski (Canal+), Cécile Chavepayre (ARTE), Cécile Fernandez (Monteuse France TV), Fred Rolland (Adobe), Bruno Carpentier (Radio France), Caroline Humair (RFI), Diego Losa (INA, compositeur GRM et électro et illustrateur sonore), Madjid Miloudi (RFI), Jean Soullier (APRIM), Axel Von Hueck (APRIM). Organisé en partenariat avec l’Institut national de l’audiovisuel (INA), Adobe et Aprim Publishing, ce prix, destiné aux professionnels ou passionnés de montage de musique à l’image, vise à valoriser le savoir-faire des illustrateurs sonores.

Les candidats étaient invités à monter une vidéo (composée de 2 sujets d’actualité, d’une durée d’environ 4 minutes 30) avec les musiques issues de RFI Instrumental (plus de 4.000 musiques originales, du monde entier). Ce concours laissait également place à la création musicale, chaque candidat sélectionné pouvant composer une musique de sa création pour le montage vidéo.