Public Sénat fait peau neuve pour ses 20 ans

64

Public Sénat, qui aura 20 ans en 2020, a fait peau neuve ce lundi pour tenter de rompre avec son image d’une chaîne austère et montrer au grand public que ses émissions s’adressent à tous, et pas seulement aux mordus de la politique. La chaîne a dévoilé vendredi dernier un nouveau logo, en rupture totale avec son ancienne marque : le nom de la chaîne semble désormais danser, grâce à une nouvelle typographie toute en ruptures et savamment désordonnée. Il s’accompagne d’un habillage d’antenne plus moderne et décalé, et d’un nouveau slogan, «Public Sénat : des questions à toutes vos réponses». «C’est une refonte profonde de notre image de marque et de notre positionnement», a expliqué Emmanuel Kessler, le PDG de la chaîne. Un travail d’une ampleur inédite pour Public Sénat, qui répond à un triple défi : «se singulariser» au sein d’une «profusion de médias et de chaînes d’information»; réaffirmer la vocation de la chaîne à tisser des liens entre les élus et les citoyens; et «aller plus encore vers notre public». Car si les téléspectateurs reconnaissent à la chaîne son «sérieux» et sa «crédibilité», selon les études qualitatives menées par l’Ifop, «ils peuvent lui reprocher une image un peu ancienne, austère, classique, voire froide». D’où l’idée d’opter pour un habillage, et un ton à l’antenne «avec plus d’empathie et un peu d’audace». Cette opération de repositionnement, pour laquelle la chaîne a fait appel à une agence spécialisée et a fait plancher toutes ses équipes, s’est effectuée «à budget constant», assure le dirigeant. «Nos fondamentaux restent, mais c’est un moyen de mieux les faire appréhender», dit-il. Une volonté qui transpire également dans la nouvelle matinale de la chaîne, qui démarre ce lundi, intitulée «Bonjour chez vous» et présentée par une journaliste maison, Oriane Mancini. Toujours en partenariat avec des quotidiens régionaux et télés locales, elle s’enrichira de duplex dans les rédactions partenaires. En outre, l’émission #QAS diffusée depuis l’an dernier sur la plateforme vidéo Twitch, sera désormais rediffusée à l’antenne, et déclinée en podcast. Enfin, la chaîne va pérenniser son «Dialogue citoyen» entre des sénateurs et un panel de Français, expérimenté lors du grand débat, et enverra une équipe dans un département différent chaque semaine pour multiplier les reportages au plus près des préoccupations du public. Un repositionnement au calendrier stratégique, puisqu’il intervient avant trois grandes échéances en 2020 : outre les élections municipales en mars, suivies des sénatoriales en septembre (séquence particulièrement intense pour la chaîne de la Haute assemblée), Public Sénat fêtera ses 20 ans en avril.