«Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu» dépasse le million d’entrées à l’étranger

69

Avec 1,2 million d’entrées et 9,7 M€ de recettes sur 12 marchés étrangers, «Qu’est-ce qu’on a tous fait au bon Dieu ?» de Philippe de Chauveron, vendu à l’international par Orange Studio,  devient la 1ère production majoritaire – et en langue française – de fiction de l’ère «post-Covid-19» à franchir le seuil symbolique du million d’entrées à l’international, selon la newsletter d’Unifrance, organisme chargé de la promotion et de l’exportation du cinéma français dans le monde. Fort de ses 2,43 millions d’entrées en France, le 3ème volet de la saga «Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu» de Philippe de Chauveron a effectué le meilleur démarrage français dans les pays germanophones depuis le début de la pandémie, et a débuté au sein du top 5 local dans 10 pays étrangers. Ainsi, près de 500.000 spectateurs se sont déplacés en Allemagne (Neue Visionen, 4,4 M€), puis 177.000 en Belgique (Belga Films, 1,5 M€), 145.000 en Pologne (Gutek Film, 0,6 M€), 94.000 en Autriche (Filmladen, 0,9 M€), 73.000 en Suisse (JMH, 1 M€) et 61.000 en Grèce (Odeon, 0,4 M€) pour la suite de cette trilogie très appréciée à l’international. Le film poursuit sa carrière internationale et vient de sortir en Espagne dans 330 salles. Il sera sur les écrans italiens début décembre.