R. PINTO (The WIT) : «La tendance du True Crime historique va encore plus s’installer en TV»

1261

Rafael PINTO, Chargé d’études et de veille audiovisuelle chez The WIT

L’agence The WIT a présenté les dernières tendances des programmes télévisés, à l’occasion du MIPCOM, le marché international des contenus audiovisuels à Cannes. Tour d’horizon avec Rafael PINTO, Chargé d’études et de veille audiovisuelle chez The WIT.

media+

Quelles sont les principales tendances de ce MIPCOM 2017 ?

Rafael PINTO

Il y a deux grandes tendances qui émergent cette année. La 1ère consiste à trouver sa propre nature, «What do I really feel» notamment avec deux formats français «Divorce for a better love» (AH Production) et «The Break up» distribué par Newen. On essaie aussi de déterminer qui sont les imposteurs, «How are people really ?», notamment avec le format «Couple or not» distribué par Vivendi Entertainment qui est une sorte de «Guess My Age» des couples.

media+

Un nouvel élan créatif est-il perceptible concernant les divertissements de plateau ?

Rafael PINTO

Oui, c’est le cas. Les producteurs et les chaînes sont toujours à la recherche du concours de talents qui va révolutionner l’industrie. Cette saison encore, nous avons affaire à des franchises relativement âgées. Il y a peut-être un format «All together now» distribué par EndemolShine Group qui aurait l’ambition de renouveler le genre. Des candidats chantent sur scène. Dans le public, 100 chanteurs professionnels. Ces derniers peuvent à tout moment, s’ils aiment la chanson, se lever et chanter avec le participant.

media+

Constatez-vous un retour en force des jeux TV ?

Rafael PINTO

Oui, les jeux sont très demandés. «The Wall» distribué par EndemolShine Group est le format n°1 de la saison dernière qui a récemment été adapté en Argentine, en Pologne et en Roumanie. On peut citer également «Little Big Shots» distribué par le groupe Warner Bros et qui va connaître une déclinaison senior. C’est une tendance forte car «The Voice» aura aussi se déclinaison senior adaptée aux Pays-Bas. Toujours en Hollande, «The Perfect Question» se présente comme un nouveau quiz au twist surprenant. Les candidats ne répondent pas à des questions, mais ils y réfléchissent et vont les poser à un public de 100 personnes. Plus il y aura de mauvaises réponses, plus le candidat gagnera de points.

media+

Est-il vrai que les Français se sont distingués cette année sur le marché ?

Rafael PINTO

Oui, absolument ! Du côté français, il y a cette volonté de trouver des formats de thérapie de couples. C’est le cas avec «Divorce for a better love» dans lequel des couples se séparent, vivent un moment séparé et font le point. On a aussi «Bi The Way» (Newen), un format dans lequel des candidates rencontrent des hommes et des femmes. A elles de choisir si elles préfèrent être avec un homme ou une femme.

media+

Les programmes avec célébrités restent-ils en vogue ?

Rafael PINTO

Plusieurs programmes utilisent des célébrités. C’est le cas de «Celebrity showmance», un format diffusé sur ITV2 dans lequel 6 célébrités célibataires forment trois couples improbables. Via les réseaux sociaux, ils essaient de tromper le public sur leur relation. Chaque couple va devoir convaincre les internautes en publiant des messages, vidéos et photos sur les réseaux. Dans chaque épisode, ils sont confrontés à une série de défis.