Radio France émet pour la 1ère fois sur le territoire national en RNT

398

Quelque 200.000 auditeurs de l’Est parisien pourront désormais écouter Radio France sans subir les interférences qui perturbaient depuis 2002 la réception des antennes de la radio publique, grâce à l’installation d’un émetteur en Radio numérique terrestre (RNT). «Depuis quelques jours, il nous semble que la qualité de la diffusion des 7 stations de Radio France est satisfaisante», a indiqué jeudi Michel Léon, le président de l’Association des sans-radio de l’Est parisien, qui se bat depuis une dizaine d’années pour obtenir gain de cause. «C’est la première fois que Radio France émet sur le territoire national en RNT», équivalent de la TNT, a-t-il ajouté. L’association était depuis longtemps en conflit avec les opérateurs TDF et TowerCast, filiale de NRJ Group, dont les émetteurs, implantés sur les tours des Mercuriales, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), créaient une zone de brouillage. Des mesures effectuées par le CSA dans le cadre d’une expertise réalisée en 2008 avaient montré que les auditeurs d’une zone de 1,8 km autour des émetteurs – soit 40.000 foyers dans un périmètre couvrant une partie des 19e et 20e arrondissement de Paris, des quartiers de Bagnolet, des Lilas et Romainville – étaient susceptibles de ne pas recevoir dans de bonnes conditions plus du tiers des 46 radios parisiennes à l’époque. Alors que les sans-radio réclamaient depuis des années d’expérimenter en avant-première la RNT, le CSA a enfin accédé à leur demande en autorisant Towercast à «procéder à cette expérimentation (…) du 29 juin 2016 au 28 mars 2017».  «La RNT s’est répandue dans toute l’Europe, il n’y a que la France qui fasse la fine bouche car cela modifie le marché des émetteurs», regrette Michel Léon. «Nous avons donné notre accord pour que nos émissions soient diffusées en RNT dans le cadre de cette expérimentation, ça ne préjuge absolument pas de la position de Radio France ou de notre actionnaire sur la RNT», souligne-t-on chez Radio France.