Rémunération pour les chaînes d’Altice: la guerre ne cesse d’évoluer

317

La bataille sur la rémunération de
la diffusion des chaînes du groupe
Altice par l’opérateur Iliad (Free) a
pris un tour inédit vendredi, avec la
suspension puis un rétablissement
forcé des chaînes d’Altice, dont
BFMTV, sur les Freebox.
Pour le groupe fondé par Patrick Drahi,
dans la mesure où Free (Iliad) «a refusé
de négocier un accord de distribution
des chaînes», ces dernières ne peuvent
plus être disponibles sur les box des
abonnés de l’opérateur.
«Nous avons constaté jeudi 4 avril
que Free a déjà cessé la diffusion de
BFM Business et du replay de toutes
les chaînes». Elles restent accessibles
via les autres opérateurs, Orange,
Bouygues Telecom ou SFR, a ainsi
expliqué Altice dans un communiqué.
Pour autant, les autres chaînes du
groupe, BFMTV, RMC Découverte
et RMC Story restaient visibles sur
les Freebox, reconnaissait-on du côté
d’Altice, qui précisait pourtant avoir
coupé le signal à destination de Free.
Dans un communiqué de presse, le
groupe de Xavier Niel a répondu
avoir «rétabli la diffusion de ces
trois chaînes pour l’ensemble de
ces abonnés», en se reposant sur
l’article 1.1 de la convention de ces
chaînes avec le Conseil supérieur de
l’audiovisuel (CSA) «qui oblige à
permettre leur reprise sur les réseaux
ADSL et Fibre».
«Contrairement à la communication
mise en oeuvre depuis plusieurs
semaines par le groupe Altice/SFR,
les Freebox permettront toujours
d’accéder aux chaînes de la TNT
gratuite», assure par ailleurs Iliad.
Une situation «inacceptable», a
répliqué Altice, pour qui «Free pirate
la livraison du signal de ces chaînes».
Altice a dit envisager «toutes les
mesures juridiques, réglementaires
et judiciaires adaptées face à cette
situation illégale».
Il a par ailleurs saisi lundi le CSA
d’une procédure de «règlement de
différends» dont l’instruction est en
cours, selon le conseil.
Les deux groupes connaissent depuis
plusieurs semaines les mêmes tensions
qui ont marqué, il y a quelques mois,
les négociations entre les groupes TF1
et M6 d’une part et les opérateurs
de téléphonie de l’autre, alors que
l’accord de diffusion des chaînes
d’Altice via Free est arrivé à échéance
le 20 mars.