Retour des programmes phares, proximité et documentaires engagés, M6 mise sur une recette déjà éprouvée pour ses grilles d’été et de rentrée

131

Retour des animateurs et émissions phares, proximité et accent sur les documentaires engagés: le groupe M6 va miser sur une recette déjà éprouvée pour ses grilles d’été et de rentrée, qui nourriront sa plateforme en ligne en pleine expansion. Avec 2,4 millions de téléspectateurs en moyenne, les 1ères parties de soirée, dont les audiences sont scrutées par les annonceurs, sont «en très bonne santé», s’est félicité Guillaume Charles, DG des programmes, lors d’une conférence de presse mardi. D’où la reprise la prochaine saison de l’essentiel des émissions à succès entre gastronomie («Top Chef», «Tous en cuisine»), multiples émissions immobilières de Stéphane Plaza, téléréalité («Qui veut être mon associé», «Mariés au premier regard») ou télé-crochet («La France a un incroyable talent»). M6 continue toutefois de faire évoluer ses formules, comme la prochaine édition de «Pékin Express: duos de choc» avec des tandems menés par des célébrités comme l’humoriste Inès Reg ou la journaliste Valérie Trierweiler. Le groupe mettra aussi à l’honneur les régions françaises, notamment dans une nouvelle émission culinaire, «Le combat des régions: ma cuisine est la meilleure de France», où 56 chefs défendront leur cuisine locale. «Les reines du shopping» de Cristina Cordula iront pour leur part relooker des candidates dans des villes différentes chaque semaine. L’illusionniste Eric Antoine se voit confier les commandes de deux nouvelles émissions. Il présentera cet été avec Elodie Gossuin «Le plus grand karaoké de France» depuis le théâtre antique d’Orange. Il animera aussi un nouveau grand jeu psychologique, «Les traîtres», dans lequel 14 célébrités tenteront de démasquer les 3 traîtres dissimulés en leur sein. Du côté des fictions, M6 continue à faire la part belle aux personnages féminins forts et aux sujets sociétaux, avec la présence de Julie de Bona, Anne Marivin, Claire Keim, … La famille des fictions courtes humoristiques du groupe s’élargit avec l’arrivée dès lundi de «Comme des gosses» où se croisent au sein d’une école primaire des personnages haut en couleur. A venir également, le retour de «Caméra Café» 20 ans après autour du duo grinçant de Jean-Claude (Yvan Le Bolloc’h) et Hervé (Bruno Solo). Pour l’information, Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, a annoncé le renforcement des magazines actuels («Enquête exclusive», «Capital») avec une orientation vers les «documentaires de fond, longs». Ceux-ci aborderont aussi des thématiques sociétales ou culturelles, particulièrement sur les chaînes payantes Paris Première et Teva. A noter la diffusion prévue sur M6 d’un documentaire inédit «Johnny par Laeticia», conçu à l’initiative de cette dernière, qui donnera à voir l’intimité du chanteur. Sur W9, l’accent sera notamment mis sur le renouvellement des «séries-réalités» et de feuilletons documentaires au coeur du quotidien de Français. La chaine jeunesse Gulli confirme pour sa part s’ouvrir à un public plus adulte en soirée, un virage déjà amorcé depuis janvier. Ce renforcement global des programmes vient appuyer l’ambition du groupe de développer son offre en ligne via sa plateforme 6Play. «Nous voulons accélérer dans l’AVOD cette année et en 2023», a déclaré Nicolas de Tavernost, le patron de M6, dont le projet de fusion avec son homologue TF1 attend le feu vert de plusieurs autorités réglementaires. Pour ce faire, de «gros investissements» sont réalisés pour étoffer contenus et capacités technologiques, a-t-il ajouté.Outre des feuilletons documentaires maison, la plateforme proposera des centaines de séries emblématiques en intégralité mais aussi une chaîne dédiée aux événements en direct, tels que des compétitions sportives.