RFI «déplore» le retrait de l’accrédidation de sa correspondante au Tchad

    236

    Radio France Internationale (RFI) a «déploré» jeudi la décision du Tchad de retirer son accréditation à Sonia Rolley, correspondante de la radio ainsi que de l’Agence France-Presse à N’Djamena, qui a dû quitter le pays. «La présidence de Radio France Internationale déplore la décision des autorités tchadiennes de retirer son accréditation à Sonia Rolley (…) qui a pour conséquence de lui interdire d’exercer son métier de journaliste au Tchad et de la contraindre, de fait, à quitter le pays», écrit-elle dans un communiqué. RFI «tient à souligner que sa correspondante a toujours assuré la couverture de l’actualité tchadienne avec rigueur et professionnalisme, parfois dans des conditions très difficiles», et «notamment, lors des récents événements survenus dans ce pays». La journaliste française Sonia Rolley, correspondante au Tchad de RFI et de l’AFP, a dû quitter N’Djamena jeudi, après la décision du gouvernement tchadien de lui retirer son autorisation de travailler dans ce pays. Son accréditation lui est «définitivement» retirée, avait indiqué en début de semaine le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Hourmadji Moussa Doumgor, sans fournir davantage d’explications. Le mois dernier, elle avait vu son accréditation suspendue par les autorités tchadiennes, qui avaient alors invoqué les dispositions de l’état d’urgence instauré dans le pays après une attaque rebelle contre N’Djamena, le 2 février.