S. DELPON (TVOnly) : « Derrière les millions investis, les commandes des plateformes ne concernent que quelques producteurs »

128

Après avoir créé sa branche documentaire en 2021, TVOnly poursuit son développement avec de nouvelles commandes pour 2023. L’occasion pour média+ d’évoquer le plan de développement et les projets de la société de production avec Séverin DELPON, Président de TVOnly.

media+

Quelle est la feuille de route de TVOnly pour 2023 ?

Séverin DELPON

Pour l’année 2023, notre objectif est de structurer l’entreprise à la manière d’un grand groupe audiovisuel, tout en restant à notre échelle. L’objectif étant de maintenir nos programmes de flux. Pour rappel, nous avons trois émissions hebdomadaires : «Très Tès Bon», l’émission culinaire de Paris Première, «Tendance XXI» sur TV5Monde et «Archibeau», sur Paris Première. Nous sommes en capacité de produire une quatrième émission hebdomadaire. Nous avons aussi la volonté d’enrichir et d’alimenter nos stocks, notamment via notre pôle OnlyDoc, créé en 2021. L’idée est ensuite de devenir un acteur fort du documentaire sur le marché en France. Enfin, nous poursuivons le développement de Comside pour la création de contenus à destination des marques et des institutions publiques.

media+

Quel bilan tirez-vous de votre activité documentaire ?

Séverin DELPON

OnlyDoc est la nouvelle filiale de documentaires de TVOnly, créée en 2021. Elle s’est rapidement illustrée sur des docs longs en Prime Time, notamment avec «La France aux fourneaux» (90’) pour France 5, ou encore «Trésors de Mésopotamie» (90’) pour Arte. Les audiences ont été très bonnes. Fort de ce constat, nous avons reçu d’autres commandes, notamment avec «Les plus grands restaurants» (90’) pour C8. Nous finalisons pour Paris Première le documentaire «Régimes présidentiels» (70’). Enfin, nous entrons en production pour le documentaire «Paris, capitale de la gastronomie» (70’), toujours pour Paris Première. Sur l’année 2023, nous livrerons aussi un documentaire pour Téva, intitulé «Sur mesure» (52’).

media+

Quel regard portez-vous sur le marché documentaire ?

Séverin DELPON

Le développement du genre documentaire nous tenait fortement à cœur. Le début a été compliqué, mais l’époque permet de nombreuses libertés pour inventer une nouvelle écriture. J’ai la sensation que les diffuseurs sont à l’écoute de cette évolution. Nous rencontrons d’ailleurs les équipes d’Arte pour en discuter.

media+

Êtes-vous en discussion avec les plateformes ?

Séverin DELPON

Travailler avec les grandes plateformes américaines serait quelque chose de merveilleux, mais je pense que nous sommes limités en raison de notre taille. De plus, derrière les millions investis et déclarés dans la presse, les commandes des plateformes sont restreintes et ne concernent que quelques producteurs. Travailler avec ces dernières n’est pas une priorité, mais si l’occasion se présente, ce sera avec grand plaisir.

media+

Comment se porte TVOnly ?

Séverin DELPON

TVOnly se porte très bien. Depuis 20 ans, nous avons traversé plusieurs cycles. Depuis 2019-2020, nous sommes très à l’aise dans notre activité. Nos productions progressent. De plus, avec OnlyDistrib, nous avons une casquette de distributeur en proposant l’exportation à l’international de plus de 2.000 heures de contenus pour des chaînes comme NHK, National Geographic, Planète+, Redbull, ou encore ZDF et SVT.