S. LATOUI (Mediawan Thematics) : «RTL9 reste le navire amiral de nos chaînes thématiques»

692

Leader en Prime Time et sur le podium des chaînes payantes les plus regardées (selon le Médiamat’Thématik), RTL9 ne cesse de s’affirmer. La chaîne familiale, qui doit ce succès à sa programmation et ses partenariats de longue date avec les majors américaines, consolide son offre et fait évoluer sa grille. Le groupe Mediawan affiche ainsi ses ambitions en soutenant le positionnement de RTL9 ainsi que le renforcement de son offre. Entretien avec Sonia LATOUI, Directrice générale adjointe de Mediawan Thematics.

MEDIA +

Quelle est votre vision pour RTL9? Comment s’intègre-t-elle à la stratégie globale de Mediawan Thematics ?

SONIA LATOUI

Nous opérons un changement dans la continuité. RTL9 reste le navire amiral de nos chaînes thématiques. Grâce à son positionnement mini-généraliste, nous parvenons à rester le troisième groupe média des chaînes payantes en France. Mediawan nous donne l’opportunité, la force et les moyens de monter en puissance en termes de sélection, de programmation et d’amélioration de la ligne éditoriale de RTL9 afin d’asseoir sa position dans le podium des chaînes du cab-sat.

MEDIA +

Comment le nouveau positionnement de RTL9, centré sur le cinéma, vous permettra-t-il de vous différencier dans un paysage télévisuel saturé ?

SONIA LATOUI

Le paysage audiovisuel français, bien qu’intensément compétitif, l’est un peu moins qu’aux Etats-Unis. A ce jour, il y a une pléthore d’offres à tous les niveaux et les consommateurs éprouvent des difficultés à prendre une décision. Dans ce contexte, notre mission est de faire le choix pour eux. Notre engagement est d’offrir chaque soir un long métrage de grande qualité. Il y aura toujours un excellent film à voir sur RTL9, un film qui a peut-être déjà été visionné, mais qui vaut la peine d’être revu. Nos téléspectateurs n’ont plus à passer du temps à scroller les millions d’offres sur les chaînes et les replays. C’est précisément cette approche qui nous distingue. On va aussi chercher des films qui ont été uniquement présentés sur la TNT ou sur les chaînes hertziennes, afin d’être le primo diffuseur cab-sat.

MEDIA +

Comment avez-vous travaillé le fond de grille ?

SONIA LATOUI

Dans les créneaux matinaux de RTL9, nous programmons des séries françaises ou européennes bien connues et qui évoquent instantanément quelque chose aux téléspectateurs. Nous proposons des fictions telles que «Rex»,  «Une femme d’honneur» et d’autres qui arriveront bientôt. Nous avons également investi dans des productions originales, facilement identifiables et qui garantissent un succès d’audience. Ces productions qui arrivent en septembre portent notamment sur des reconstitutions de crimes et de faits divers avec des magazines comme  «Jour d’audience» (Ampersand) et  «Enquête chrono» (Phare Ouest). Il s’agit de contenus très concrets et bien ficelés qui fidèlisent immédiatement le téléspectateur. Pour nos cases de l’après-midi, nous nous tournons vers des séries américaines inédites en câble et satellite, comme «Dr House», et un peu plus tard dans l’année, «Person of Interest».

MEDIA +

RTL9 a toujours été connue pour sa programmation familiale et ses partenariats avec les grandes majors américaines. Comment ces éléments se traduisent-ils dans la nouvelle grille de programmation ?

SONIA LATOUI

On ne change pas notre source d’inspiration en termes de sélection de programmes. Nous maintenons nos acquisitions auprès des principales majors : Universal, Sony, Warner, CBS Paramount, New Agency, MGM… On va sur le meilleur du cinéma et des séries auprès de ces studios. Nous travaillons aussi avec nos partenaires français comme StudioCanal et SND. On se déplace d’ailleurs souvent aux Etats-Unis (et encore la semaine dernière aux L.A. Screenings) pour déceler les tendances et voir ce qu’ils proposent. Il nous est arrivé d’acheter des séries inédites comme «Young Rock» sur AB1 chez Universal.

MEDIA +

Que retenir des nouvelles émissions ?

SONIA LATOUI

Dans le but d’avoir des personnalités qui incarnent RTL9, nous avons lancé «Ciné ou Canap», un magazine dédié à l’actualité du cinéma et des séries, animé par Marie Palot, une journaliste très calée dans le domaine du cinéma. En fonction de l’actualité, nous réalisons des interviews et des reportages. L’autre spécificité de notre approche, c’est que nous programmons des films en lien avec l’actualité du 7ème art.

MEDIA +

Quelle est l’évolution de l’univers graphique de RTL9. En quoi le nouveau logo symbolise-t-il le positionnement stratégique de la chaîne ?

SONIA LATOUI

Notre ancien logo existait depuis onze ans. Nous avons pensé qu’il était temps de le renouveler et de le moderniser cette année, en parallèle du renforcement de notre programmation. Nous avons opté pour un design très élégant, avec des tons de bleu et de violet, y compris pour notre habillage. Le groupe Mediawan nous a soutenu dans nos choix. Nous avons travaillé plusieurs mois avec l’agence Nude sur ce projet.

MEDIA +

Vous lancez une campagne média ambitieuse pour accompagner le rebranding de RTL9. Quels en sont les objectifs ?

SONIA LATOUI

À partir du 5 juin, nous lancerons une campagne de communication assez massive. Jamais dans l’histoire de RTL9 nous n’avons mené une prise de parole aussi forte sur les réseaux sociaux et en affichage. Nous sommes accompagnés par l’agence Silenzio, qui gère la partie numérique. L’objectif est de rappeler à nos téléspectateurs notre présence, et d’atteindre de nouvelles cibles.

MEDIA +

Vous mentionnez une écoute active du marché et une réponse aux besoins et attentes de vos publics…

SONIA LATOUI

Les audiences de la chaîne ciblent principalement les femmes responsables des achats de moins de 50 ans. Mais l’idée est d’aller aussi chercher des audiences plus jeunes et populaires. C’est pour cette raison que nous optons pour une programmation divertissante.

MEDIA +

Le rebranding de RTL9 ouvre-t-il la voie à d’autres changements sur d’autres chaînes ? 

SONIA LATOUI

Pas pour le moment sur le front des chaines mais nous restons très actifs sur le déploiement de nos services de streaming déjà présents sur le marché.