S. STRANO (Festival de la Fiction TV) : «Les scénaristes ont pris en compte la maturité du téléspectateur»

794

Stéphane STRANO, Président du Festival de la Fiction TV de La Rochelle

Les professionnels de la fiction se retrouvent actuellement à La Rochelle pour découvrir le meilleur de la création audiovisuelle francophone et européenne. Les détails de cette 19ème édition nous sont expliqués par Stéphane STRANO, Président du Festival de la Fiction TV de La Rochelle.

media+

Que faut-il retenir de cette 19ème édition du Festival de la Fiction TV ?

Stéphane STRANO

Plus de 35.000 spectateurs sont attendus pour découvrir plus de 50 œuvres inédites françaises et internationales, sélectionnées en compétition et proposées hors compétition. Il s’agit de ma deuxième année en tant que président du festival. La première édition a connu un sursaut de fréquentation avec 2.200 professionnels, en hausse de 16% sur un an. Face à cette expansion, j’ai décidé de réfléchir en collaboration avec le CNC au thème de la francophonie, une manière d’explorer notre métier, de parcourir le monde d’une autre manière. Nous accueillons aussi en tant qu’invitée d’honneur la Corée du Sud, membre observateur de la francophonie, qui nous présentera une sélection de leurs œuvres de fiction et partagera avec nous : savoir-faire, culture et passion pour la culture française.

media+

Votre fréquentation est en hausse, à l’image des beaux succès d’audience et d’exportation de la  fiction française ?

Stéphane STRANO

Un festival n’est rien sans les œuvres qu’elles présentent. La fiction se porte bien. La sélection est au niveau de la création française. Les séries ne cessent de progresser et les scénaristes ont pris en compte la maturité du téléspectateur qui s’est habitué aux fictions du monde entier. La démarche internationale est totalement intégrée dans la conception d’une œuvre. Les diffuseurs sont parfaitement conscients de l’opportunité. Nous pensons que la thématique francophone en est un excellent levier qui permet de toucher plus de 274 millions de personnes sur tous les continents.

media+

Quelles tendances percevez-vous de la fiction française ?

Stéphane STRANO

Il y a un phénomène que je ne m’explique pas, c’est la grande diversité des unitaires. Dans un monde que l’on imagine tout en séries, les unitaires abordent des sujets difficiles, la société et la comédie. Le festival de La Rochelle est celui de tous les formats. Cette année, j’ai été très étonné de la créativité de France 3 qui arrive avec des propositions assez folles

media+

Un mot sur le grand débat ?

Stéphane STRANO

L’ensemble des créateurs de l’audiovisuel se réunira le vendredi 15 septembre à 11h00 lors du Grand Débat dont le thème est «Quelles nouvelles opportunités le big bang audiovisuel offre-t-il à la création ?» Tout est en train d’être bouleversé. L’arrivée des plateformes modifient profondément la manière dont on va regarder la télévision dans 2 ou 3 ans. Comme chaque année, l’ensemble des dirigeants de chaînes vont participer à l’échange. À l’heure de la multiplication des réseaux de diffusion et du maillage des différents moyens de diffusion, du profond bouleversement de la consommation TV et de la présence renforcée des nouveaux acteurs audiovisuels, l’œuvre devient un enjeu central et crucial du paysage audiovisuel.

media+

Les acteurs de la SVOD pourront-ils intégrer prochainement le festival ?

Stéphane STRANO

Le festival évoluera avec la profession.

media+

Quel est le budget du festival ?

Stéphane STRANO

Le budget est d’1 M€. Il n’a pas évolué depuis de longues années.