Sacem/ Festival de Cannes 2021 : les compositeurs de musique à l’image de nouveau à l’honneur

24

Alors que la vie culturelle reprend petit à petit son cours, la Sacem salue la tenue du Festival de Cannes, événement incontournable du 7ème art. Partenaire institutionnel du festival, la Sacem entend valoriser les compositeurs en redonnant à la musique à l’image, toute la place qui est la sienne. En effet, les œuvres cinématographiques nous accompagnent à chaque instant de nos vies et suscitent chez nous des émotions et des souvenirs indélébiles. Mais que seraient ces chefs d’œuvre cinématographiques sans le talent créatif des compositeurs de musique à l’image ? Que seraient les films de Jacques Demy sans les mélodies de Michel Legrand ? Ceux de Jacques Audiard sans les partitions d’Alexandre Desplat, ou Rebecca Zlotowski sans Rob ? Depuis sa naissance, le cinéma est lié à la musique. Celle-ci venait déjà rythmer les films muets, appuyant la narration illustrant le récit, provoquant l’émotion. Nombreux sont les scénaristes et réalisateurs qui accordent une place de choix à la musique dans leurs œuvres et qui l’intègrent dans le processus de création dès l’écriture des premières lignes de leur scénario. Au point où beaucoup la considèrent comme un personnage à part entière. La France est à beaucoup d’égards le pays du cinéma et compte un grand nombre de talentueux compositeurs distingués dans le monde entier. En prenant part à cette nouvelle édition du Festival de Cannes, premier grand évènement culturel mondial depuis la réouverture des salles de cinéma, la Sacem explique poursuivre «son engagement au service des compositeurs de musique à l’image et appelle de ses vœux le retour dans son palmarès officiel d’un prix dédié à la musique de film». Pendant cette quinzaine dédiée au 7ème art, la Sacem propose ainsi de rencontrer ces créateurs, de découvrir leurs parcours, leur travail avec le réalisateur et d’écouter leurs œuvres. «L’engagement de la Sacem pour la musique à l’image ne date pas d’hier. Depuis de nombreuses années, nous répondons à l’invitation du Festival de Cannes, événement incontournable pour le 7ème art, à la renommée internationale. Tout au long de l’année, la Sacem accompagne les créateurs de musique à l’image à travers des programmes d’aide dédiés et leur rend hommage lors de cérémonies honorifiques. Pour la Sacem, la musique et le cinéma ont toujours été deux arts indissociables, et nombreux sont les réalisateurs à offrir à la musique une place centrale et stratégique. Après des mois interminables de fermetures des salles obscures, la Sacem est heureuse que compositeurs et réalisateurs puissent à nouveau se réunir et continuer à nous faire rêver», déclare Jean-Noël Tronc, directeur général-gérant de la Sacem. «Le compositeur fait partie des trois co-auteurs du film avec le scénariste et le réalisateur, Malgré cela, le compositeur ne bénéficie pas encore de la même reconnaissance aux yeux de la plupart des professionnels du cinéma. D’où l’importance pour la Sacem de se mobiliser aux côtés de ses compositeurs et de redonner à la musique toute sa place dans le 7ème art. Le Festival de Cannes, est le plus grand des festivals de cinéma. Il est né sur le territoire des frères Lumière, mais aussi sur celui d’autres illustres lumières, celles qui ont donné naissance au droit d’auteur et à la propriété intellectuelle. La création d’un prix pour la musique serait la reconnaissance tant attendue d’une école française unique qui contribue depuis si longtemps au rayonnement du 7ème art et participe à faire rêver les spectateurs du monde entier», souligne Patrick Sigwalt, compositeur et Président du Conseil d’administration de la Sacem.