T. BOURGIGNON (Kwaï) : «La saison 2 de «Baron Noir» est en prise directe avec l’actualité»

631

Thomas BOURGUIGNON, Directeur général & Producteur chez Kwaï (FremantleMedia)

MEDIA +

«Baron Noir» est de retour pour une saison 2 sur CANAL+ à partir du lundi 22 janvier. Comment avez-vous abordé la série ?

Thomas BOURGUIGNON

Avec CANAL+ et les auteurs de «Baron Noir», nous avons décidé de partir sur une deuxième saison avant même la diffusion de la première. Cette fois-ci, nos personnages seront encore plus en phase avec l’actualité. Pour une centaine de jours de tournage, nous sommes sur un budget d’environ 12,5 M€. Nous avons fait appel à 2.000 figurants.

MEDIA +

Dans quelle mesure la 2ème saison de «Baron Noir» a-t-elle été plus complexe à produire ?

Thomas BOURGUIGNON

Nous avons démarré le tournage pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle. Nous ne pouvions ni tourner à Paris ni bénéficier des Palais de la République comme lieux de tournage à l’instar de la saison 1. Nous nous sommes alors posé la même question que les gouvernements lorsqu’ils ont dû quitter la capitale en 1917 et en 1940 : où aller ? Et, comme eux, nous avons pris la route de Bordeaux, pour tourner finalement dans les lieux mêmes où ces gouvernements se sont retirés. On y a trouvé des monuments de type classique XVII-XVIIIème qui ressemblent au ministère de la rue de Grenelle ou à l’Elysée. A l’écran, c’est absolument invisible.

MEDIA +

«Baron Noir» a connu un succès public et un retentissement médiatique important. Comment l’avez-vous vécu ?

Thomas BOURGUIGNON

Nous avions eu de très bons retours à la fois de la presse, de la profession et des abonnés CANAL. Philippe Rickwaert incarné par Kad Merad est le personnage préféré des téléspectateurs. La série a gagné le Trophée du Film Français pour la meilleure série, et Kwaï a été élu producteur de l’année par la Procirep. La série a été vendue dans 80 pays et notamment aux Etats-Unis, sur Amazon en Angleterre, en Australie. Studio Canal est notre distributeur. Pour information, la 3ème saison est en écriture pour 8 épisodes de 52’.

MEDIA +

Ce n’était pas gagné d’avance sachant que c’est une série très locale…

Thomas BOURGUIGNON

Les séries extrêmement locales intéressent l’étranger. De la même manière, la série danoise «Borgen» a passionnée le monde entier.

MEDIA +

Kwaï a rejoint FremantleMedia il y a deux ans. Quid de cette collaboration ?

Thomas BOURGUIGNON

Nous voulions produire des séries à l’international et Kwaï n’avait pas la taille critique pour être visible sur le marché global. Pour accélérer le processus, nous avons rejoint le groupe FremantleMedia qui a une participation majoritaire dans la société (51% du capital). Je cherchais un groupe à l’international qui ait un réseau de producteurs. A ce jour, nous avons des projets de coproduction : du fantastique avec l’Australie, du thriller historique avec l’Allemagne, une série historique d’espionnage avec l’Angleterre et une série fantastique contemporaine, «Le miracle» (8X52’) pour ARTE avec le producteur italien Wildside. Cette série se passe en Italie autour de miracles qui arrivent autour d’une statue de la Vierge qui pleure des larmes de sang.

MEDIA +

Avez-vous accès au catalogue de FremantleMedia ?

Thomas BOURGUIGNON

Absolument !  Mais pour l’instant, notre ligne éditoriale vise à initier nos propres projets. Notre force est d’être en capacité de développer des concepts que l’on présente à tous les diffuseurs. Les plateformes de SVOD sont devenues des clients au même titre que les chaînes traditionnelles. Netflix vient régulièrement nous voir quand ils passent à Paris et nous avons des rendez-vous réguliers avec Amazon.

LES DIRIGEANTS

T. BOURGIGNON

DG et Producteur

S. CARRÈRE

Productrice

COORDONNEES

32, rue du Temple 75004 Paris

DATE DE CREATION

2008

PRODUCTIONS

«Baron Noir» (CANAL+) ; «Kim Kong» (Arte) ; «Les liens du cœur» (F3) ;…