T. JENNINGS (L’Etoffe des héros/Disney+): «Les archives représentent la moitié de notre budget»

84

A partir du 20 novembre, Disney+ propose sur sa plateforme «Derrière l’Étoffe des Héros», un documentaire National Geographic qui s’intéresse pendant 1h30 au tout début de la conquête spatiale. Entretien avec Tom JENNINGS, Réalisateur & Producteur exécutif chez 1985 Films.

media+

Votre documentaire «Derrière l’Étoffe des Héros» propose des images rares ou jamais dévoilées. Où êtes-vous allé chercher ces archives inédites ?

Tom JENNINGS

Dans notre film, nous employons un style très singulier où il n’y a ni narrateur ni interviews. Tout est raconté avec des archives vidéo et audio. Nous avons lancé de très vastes recherches pour trouver la moindre information sur l’étonnante histoire des premiers astronautes américains, les «Mercury 7». Dans la plupart des documentaires sur la conquête spatiale, on a tendance à voir les mêmes images. Les autres producteurs se rendent généralement à la NASA ou aux archives nationales, puis les chercheurs de ces institutions leur donnent souvent les archives les plus connues. Nous, nous ne fonctionnons pas comme ça. On ne cherche que des documents rares et inédits comme ceux du programme Mercury à ses débuts qui n’ont pas été revus depuis 1960. A l’époque, on utilisait la pellicule. Nous utilisons aussi les reportages radio de l’époque et tout type d’enregistrement en cassette. Tout a commencé grâce à l’auteur américain Tom Wolfe qui a écrit le livre «The Right Stuff», qui par la suite est devenu un film au début des années 80. National Geographic et Disney+ ont récemment fait «L’Étoffe des héros», une série de fiction en 8 épisodes.

media+

Les archives, est-ce que ça coûte cher à acquérir pour ce type de documentaire?

Tom JENNINGS

Plus le document est rare, plus il est cher. A l’inverse, si cela vient de la NASA ou du gouvernement américain, c’est gratuit. Nous aurions très bien pu utiliser les images (très onéreuses) de Walter Cronkite, célèbre présentateur du journal télévisé de CBS. Mais pour maintenir les coûts et miser sur la rareté des images, plutôt que d’aller à CBS National, nous nous sommes rendus dans les rédactions d’informations locales. Les toutes petites antennes que personne n’a jamais pris la peine de solliciter pour leurs images. Et en général, elles coûtent beaucoup moins chères. Les images représentent au moins la moitié de notre budget. Le montage représente l’autre moitié.

media+

A partir de centaines d’heures d’archives officielles, comment raconte-t-on une histoire ?

Tom JENNINGS

En sélectionnant 7 moments-clés. Nous avons réuni les informations et tous les éléments qui gravitent autour de ces piliers de l’histoire, et dont les gens n’ont pas connaissance. Nous nous sommes appuyés sur le thème «Le voyage du héros». On essaie ainsi de raconter tous les aspects de l’histoire à travers cet angle. Les astronautes sont un personnage, leur famille également. Nous utilisons un style emprunté à la fiction pour suivre leur voyage. La fusée est un personnage. Le public américain et les médias de l’époque le sont aussi. Nous mettons à plat toutes les caractéristiques de ces personnages, nous suivons leurs hauts et leurs bas et nous recoupons ces lignes lorsque ça a du sens. Cela peut sembler compliqué, mais une fois que vous avez une vue d’ensemble, ça marche.

media+

Être diffusé sur Disney+, c’est une opportunité incroyable pour vous ?

Tom JENNINGS

Oui en effet. C’est via National Geographic que nous avons fait le film. Disney+ est arrivé ensuite pour nous distribuer. J’imagine que Disney a trouvé notre film très bon et a voulu le programmer sur sa plateforme à l’international. Nous sommes très reconnaissants qu’ils nous aient choisis.