«Télé 7 Jours»/ «Ici Paris»/ «JDD»: Lagardère Active souhaite supprimer de 30 à 40% des postes

289

Lagardère Active souhaite supprimer de 30 à 40% des postes au «Journal du dimanche» (JDD), à «Télé 7 Jours» et «Ici Paris», titres les plus touchés par le plan de 220 départs volontaires annoncé la semaine dernière, selon les syndicats qui réclament la réduction du nombre de postes supprimés.

Selon ce plan, présenté mardi aux organisations syndicales, la direction envisage de supprimer environ 190 postes dans les titres de presse et une trentaine dans la branche publicité, soit le quart des effectifs de la branche magazines. Le plan concerne notamment 42% de la rédaction du magazine «Télé 7 Jours» (soit environ 25 personnes) et un tiers de la rédaction d’«Ici Paris» (5 personnes environ), magazines que le groupe cherche à céder, ont précisé les syndicats.

Les trois titres phare du groupe sont également touchés : près d’un tiers de la rédaction du «JDD» (environ 15 personnes), 26% de celle de «Paris Match» (environ 20 personnes) et 18% de celle du magazine «Elle» (environ 15 personnes) sont visés, précisent les syndicats. Les effectifs des fonctions «transverses» (abonnements, juridique, informatique…) devraient être réduits de 14%.

«Au total, c’est près d’un quart des effectifs de HFA, la structure presse magazine du groupe, qui sont concernés par le plan», dit une source syndicale. «L’objectif des 220 départs avancés par la direction est extrêmement élevé et nous semble dépasser largement les éventuels départs volontaires», se sont inquiétés les syndicats CGT/CFDT/SNJ dans une motion. Ce plan s’inscrit dans un mouvement engagé depuis plusieurs années à Lagardère Active, branche médias du groupe Lagardère, qui a réduit son activité magazine au profit de la branche audiovisuelle, par des cessions et des plans de départs.

Depuis fin 2012 les effectifs sont passés de 4.300 à 3.500 personnes. Avec ce plan, ils devraient être ramenés à 3.300. Les syndicats, qui doivent rencontrer la direction jeudi, réclament «comme préalable à toute négociation» «la réduction du nombre de postes supprimés», «la rédaction d’un plan qui tienne compte de la pyramide des âges» et qui «permette les départs de ceux qui auraient des projets, sur la stricte base du volontariat et non pas en ciblant des salariés». Une assemblée générale est prévue jeudi avec le personnel.

Le président de Lagardère Active, Denis Olivennes, a annoncé la semaine dernière aux salariés la mise en place d’un «programme d’économies de 50 millions d’euros sur tous les types de dépenses», assorti d’un «plan de départs volontaires portant sur 220 postes dans les métiers touchés par la baisse des revenus». Les postes concernés par le plan de départs ne devraient pas être remplacés mais la direction a assuré qu’il n’y aurait aucun licenciement.