TF1: chaîne leader mais audiences en baisse

    229

    TF1, dont le numéro deux, Axel Duroux est parti après un passage éclair, est la chaîne leader en France. Mais son audience s’érode, ses recettes publicitaires baissent et la chaîne dirigée par Nonce Paolini tente de rebondir sur le net et la TNT gratuite. Vaisseau amiral du groupe TF1 et filiale de Bouygues, la chaîne TF1 affichait en septembre une part d’audience de 26,6%, perdant 1,4 point sur un an, selon les derniers chiffres de Médiamétrie. Elle était à plus de 30% en 2006 et aux alentours de 45% au milieu des années 90. Cette baisse, à l’image de celles enregistrées par les autres grandes chaînes hertziennes, s’explique par la montée en puissance des chaînes de la TNT gratuite, qui grignotent les parts d’audience. En dépit de cet effritement, TF1 reste la chaîne leader et dispose d’une part de marché publicitaire nettement supérieure à ses parts d’audience (47,5% en 2008). «Nous sommes de loin la première chaîne d’Europe en termes d’audience. Et les autres leaders de l’audiovisuel en Europe sont des acteurs publics», a fait valoir jeudi son patron, Nonce Paolini, lors d’un colloque NPA Conseil. Au premier semestre 2009, le résultat net du groupe, confronté à la crise, a chuté de 61% par rapport au premier semestre 2008 et les recettes publicitaires ont chuté de 23%. TF1 affirme, comme sa rivale M6, ne pas avoir bénéficié de l’effet d’aubaine qu’aurait pu entraîner l’arrêt la publicité sur les chaînes publiques après 20h00 – pourtant suggéré dans un «Livre Blanc» avant l’annonce de la réforme par Nicolas Sarkozy.