Thomson Reuters: retour dans le vert en 2012

575

Le groupe anglo-canadien d’informations financières et professionnelles Thomson Reuters, qui avait souffert en 2011 de très lourdes dépréciations d’actifs, est revenu dans le vert en 2012 et a même dépassé les attentes du marché, selon des résultats publiés mercredi.
Le bénéfice net annuel a atteint 2,1 milliards de dollars américains, à comparer à une perte de 1,4 milliard l’année précédente. Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net est de 372 millions, contre une perte de 2,6 milliards un an plus tôt. Thomson Reuters avait dû passer pour 3 milliards de dollars de dépréciations d’actifs dans ses activités de services financiers fin 2011.
Le bénéfice ajusté par action, qui fait référence pour le marché, a atteint 60 cents sur le trimestre et 2,12 dollars sur l’année, soit respectivement 5 et 6 cents de mieux que les prévisions moyennes des analystes.
Le chiffre d’affaires pour sa part a baissé de 4% à 13,3 milliards de dollars sur l’année, et de 5% à 3,4 milliards sur le trimestre.