Tibo InShape, nouveau roi de YouTube en France

64

«Polarisant et clivant» pour certains de ses homologues, mais nouveau roi de YouTube en France: avec plus de 18,9 millions d’abonnés, le créateur de contenus sportifs Tibo InShape, 32 ans, a ravi dimanche à Squeezie la 1ère place sur la plateforme de vidéos. De son vrai nom Thibaud Delapart, Tibo InShape partage ses vidéos d’entraînement mais aussi ses rencontres avec des personnalités marquantes (médecins légistes, athlètes paralympiques, victime de maltraitance familiale…). Ses reportages en «immersion» pour faire découvrir des métiers peu attractifs ont également fait son succès, ainsi que des saynètes avec sa compagne Juju Fitcats, créatrice de contenus également spécialisée dans le fitness. Mais c’est aussi grâce à son utilisation effrénée des «Shorts», de courtes vidéos inspirées du format de TikTok, que Tibo InShape doit son ascension fulgurante sur la plateforme vidéo de Google. «Cette belle aventure a commencé en 2008, année où j’ai débuté avec enthousiasme la musculation. Lors d’un stage de fin d’études aux États-Unis, je découvre le monde du fitness, et notamment les salles de sport ouvertes 24h/24 et 7j/7», explique-t-il. «À mon retour, je décide de partager mon expérience sur la musculation avec mes amis» et «de mettre mes conseils et mes exercices en ligne sur des vidéos YouTube tout simplement», narre la star d’internet qui compte aussi 11,5 millions d’abonnés sur TikTok et 9,1 millions sur Instagram. Fort de son immense audience, l’influenceur au débardeur a notamment lancé sa propre marque de compléments alimentaires fin 2019, séduisant des clients de «16-17 ans jusqu’à 50 ans et plus», avait-il confié en janvier 2023. Pompiers, industrie navale, surveillants pénitentiaires… Toutes les filières professionnelles en mal de candidats pour grossir leurs rangs font appel à la coqueluche des jeunes internautes pour se rendre attractives. Au point que le gouvernement fasse appel à ses services en 2019 pour promouvoir le Service national universel (SNU), avec notamment une vidéo sponsorisée, en immersion en Guyane avec Gabriel Attal, secrétaire d’Etat chargé du dossier à l’époque. Cependant, Tibo InShape est régulièrement accusé de promouvoir des positions conservatrices, voire d’extrême droite. Il a dû s’excuser à plusieurs reprises après avoir vanté une séance de musculation de Vladimir Poutine, vidéo depuis retirée, ou traité à la légère des sujets comme la dépression. «Rien à foutre de ta dépression, rien à foutre de tes excuses, rien à foutre de ton petit coeur brisé, rien à foutre de ta pression mentale (…) arrête d’être une merde, d’être une personne sans aucune motivation (…) lève-toi maintenant, tout de suite!», avait-il exhorté dans une vidéo sur TikTok en 2022, avant de faire amende honorable dès le lendemain face au tollé. «La dépression est une vraie maladie, c’est difficile de s’en sortir mais il existe des solutions. Et c’est vraiment ce que je voulais montrer à travers le TikTok. Donc je tiens à m’excuser pour les personnes qui ont mal interprété mon TikTok», avait-il reconnu. Annoncé comme l’une des têtes d’affiche de la compétition «Aux Jeux streamers» organisée en avril dernier par France TV, mettant en lice des personnalités d’internet, il a finalement été retiré de la liste des participants. La streameuse Baghera Jones avait elle-même menacé de se retirer, pointant du doigt les «actions et/ou propos de certains participants». Dès ses 1ers échanges avec le géant français du divertissement en ligne Webedia, co-producteur de l’événement, le streameur Adrien Nougaret, alias ZeratoR, avait affirmé avoir attiré l’attention sur le profil «polarisant et clivant» de Tibo InShape. Avant l’ascension de Tibo InShape, Lucas Hauchard dit Squeezie, 28 ans, était jusqu’alors le maître incontesté du YouTube francophone. Il est revenu le 18 mai sur la plateforme, après une pause inédite de 4 mois. Il n’avait jamais cessé de nourrir sa chaîne, lancée depuis sa chambre d’ado en janvier 2011, et alliant sketchs et gaming.