TikTok, talonne Netflix aux Etats-Unis

487

TikTok avait déjà dépassé YouTube, Twitter, Instagram et Facebook en «temps passé» par les adultes américains sur chaque plateforme, et talonne désormais Netflix, d’après une étude parue jeudi, alors que le gouvernement et le Congrès envisagent la possibilité de bannir complètement la très populaire application. La plateforme, qui appartient au groupe Chinois ByteDance, a certes d’abord conquis les plus jeunes, mais les adultes l’ont aussi largement adoptée, notamment pendant la pandémie, souligne un rapport d’Insider Intelligence. Cette année, «les utilisateurs de TikTok âgés de 25 à 54 ans – les «millenials» et la «génération X» – vont passer plus de 45 minutes par jour sur l’appli, bien plus que le temps passé par les utilisateurs de la même tranche d’âge sur d’autres réseaux sociaux», indique le cabinet. TikTok a dépassé le géant du secteur, YouTube (Google), en 2021, en matière de temps consacré par les adultes à chaque plateforme. En 2024, Insider Intelligence prédit que les utilisateurs de TikTok de plus de 18 ans passeront plus de 58 minutes par jour en moyenne sur l’application, juste derrière Netflix (62 minutes), et loin devant YouTube (48,7 minutes). Les efforts des réseaux sociaux californiens pour imiter le service de vidéos courtes et virales ont eu des effets mitigés, d’après l’étude. Sur YouTube, les «Shorts» n’ont «pas fait bouger les choses». Les «Reels» de Meta (Facebook, Instagram) connaissent un certain succès, mais le temps passé à les regarder cannibalise celui consacré aux autres formats, le fil principal et les «Stories», qui montrent plus de publicités et rapportent donc plus d’argent au groupe. Le rapport mentionne aussi le phénomène du «second écran» : «les spectateurs sont souvent sur TikTok pendant que Netflix joue en fond. Les annonceurs qui envisagent d’acheter de la pub sur Netflix doivent savoir que certains spectateurs risquent d’être distraits au point d’abandonner leur programme de streaming». Ces statistiques montrent l’importance prise par cette application aux Etats-Unis – elle revendique plus d’une centaine de millions d’utilisateurs dans ce pays. Mais son appartenance à ByteDance inquiète de nombreux élus. Ils craignent que Pékin ne s’en serve pour accéder à des données confidentielles ou pour manipuler l’opinion. TikTok s’en défend depuis des années, mais les tensions entre les deux pays et, récemment, la destruction d’un ballon chinois supposé espion, a fait monter les appels à faire preuve de fermeté contre la Chine. Mercredi, un projet de loi qui pourrait déboucher sur l’interdiction totale de la plateforme aux Etats-Unis a franchi une étape clé au Congrès américain. Et lundi, la Maison Blanche a ordonné aux agences fédérales de s’assurer que les appareils de leurs fonctionnaires ne soient plus dotés de TikTok sous 30 jours, après son interdiction votée dans une loi fin décembre.