«Titeuf» rejoint la bande des bulles qui crèvent l’écran

528

Après «Astérix», «Lucky Luke», «Persepolis», ou «Adèle Blanc-Sec», le jeune «Titeuf» a rejoint mercredi la cohorte des BD adaptées au cinéma, des bulles particulièrement foisonnantes cette année avec pas moins de six grosses sorties sur les écrans, dont plusieurs en 3D.
Philippe Chapuis alias Zep, père du petit héros à la houppette blonde, s’est réjoui de s’être «littéralement réapproprié Titeuf» grâce à ce film sur lequel il a travaillé avec quelque 700 personnes de différents corps de métier, donnant à son personnage «une nouvelle dimension». «J’étais un peu frustré après la série télévisée (en 2002). Je n’y avais pas participé», a-t-il confié. Les aventures de «Titeuf», nées en 1992 et vendues à plus de 20 millions d’exemplaires dans une vingtaine de pays, continuent aussi sur papier et Zep travaille à un 13e tome dont la sortie est prévue fin 2011 chez Glénat. Héros culte, le milliardaire baroudeur «Largo Winch» avait devancé «Titeuf» dans les salles obscures en février. «Largo Winch 2» de Jérôme Salle, avec Tomer Sisley dans le rôle titre et Sharon Stone, avait fait mieux que le premier volet dès sa première semaine d’exploitation, avec près de 600.000 entrées. En BD, le tome 18 de la série de Philippe Francq et Jean Van Hamme paraîtra en 2012 chez Dupuis.