Trois questions à… Claude-Yves Robin, Directeur Général de France 5 et Bruno Gaston, Directeur des programmes de France 5

    125

    La chaîne des 15-34 ans du service public, France 4, a dévoilé mercredi sa toute nouvelle grille des programmes pour l’année 2008-2009. Une rentrée qui va investir de nouveaux terrains selon le Directeur général Claude-Yves Robin, et le Directeur de l’antenne et des programmes, Bruno Gaston.

    média+ : Quels sont les grands objectifs de cette rentrée ?

    Claude-Yves Robin : Sur la TNT, nous sommes actuellement à 1,9% de pda en moyenne donc naturellement notre objectif est de passer au-delà des 2% de pda. Mais ce qui compte pour nous, c’est plus la dimension nationale où nous souhaitons dépasser les 1% de pda. Mais plus que les chiffres, ce que nous défendons avant tout, c’est notre classement et notre positionnement sur les 15-34 ans qui composent aujourd’hui plus de 40% de nos téléspectateurs. C’est pourquoi, maintenant que la chaîne est dans le peloton des chaînes de la TNT, nous voulons désormais rejoindre la tête de celui-ci. Nous avons instauré la grille la plus riche, la plus ambitieuse et la plus complète de France 4 depuis son lancement. A noter que sur les recettes publicitaires nous sommes en avance de 10% sur nos objectifs: nous sommes à 7 millions d’eauros au lieu de 6.

    média+ : Quelles sont les nouveautés phares de cette grille de rentrée ?

    Bruno Gaston : La grille 2008 de France 4 témoigne d’une ambition forte: devenir la chaîne de référence des 15-34 ans. Pour cela, des grands rendez-vous rythment l’antenne. En cette rentrée 2008-2009, nous investissons le terrain de la société avec le magazine mensuel «Questions de génération» présenté par Samuel Etienne à 20h45, à partir du 21 octobre; le magazine bimensuel de 70’«Global Resistance» à partir de novembre animé par Daphné Hezard et dès le 1er novembre, «Rachid au Texas» un docu fiction de 90′. Viendront s’ajouter aux thématiques habituelles de la chaîne, la musique, le spectacle vivant, l’humour, le sport et la fiction. Côté séries, dont notre cible est si friande, il y aura de la comédie et de la comédie dramatique avec «Doctor Who», du fantastique et de la science-fiction avec «La loi des armes», du policier et du thriller avec «la saison 4 de F.B.I: Portés Disparus», diffusé en access ou en prime time. Mais aussi plusieurs grandes séries françaises comme «Saint-Ex, nos Années Pensions» (saison 3 – 26×26′), «Mon père dort au grenier» (saison 1 – 26×26′), ainsi que les saisons 2 de «Clara Sheller» (6×52′), «Fais pas çi, fais pas ça» (6×52′) ou l’inédit «Hero Corp» (15×26). Notons l’apparition de l’émission d’humour «Ben se fait des films» (en novembre le week end). Côté spectacle vivant, nous aurons également notre propre rendez-vous présenté par Thomas VDB avec une douzaine d’artistes en live (courant décembre).

    média+ : Pour quelles raisons diluez-vous les nouveautés sur la fin de l’année ?

    Claude-Yves Robin : En effet, nous ne lançons pas tous les nouveaux programmes en même temps mais de manière progressive. Cela nous permet d’une part de respecter notre coût de grille qui est de 21 millions d’euros tout en distillant, deuxièmement, de la nouveauté chaque mois, jusqu’à la fin de l’année. Notre cible est demandeuse de nouveautés et c’est la seule façon de la satisfaire.