Une redevance TV pour les résidences secondaires?

279

 

Un amendement PS au projet de budget propose de créer une demi-redevance audiovisuelle pour les résidences secondaires, d’un montant de 64 euros, et de limiter en échange l’augmentation de la redevance pour les résidences principales à 2 euros, contre 4 initialement prévu.Par souci de «renforcer le financement pérenne de l’audiovisuel public», des députés PS ont déposé un amendement proposant d’étendre la contribution à l’audiovisuel public – nouveau nom de la redevance depuis 2009 – aux  résidences secondaires. «Cette extension paraît plus juste» que le relèvement du montant annuel de la contribution proposée par le projet de loi de finances, soulignent-ils, et permettrait de se limiter à une hausse calée sur l’inflation: deux euros au lieu de quatre. Leur amendement, qui pourrait être adopté mardi en commission des Finances, devrait être voté à nouveau en séance pour être inscrit dans le budget. Pour «prendre en compte la moindre utilisation des postes de télévision dans les résidences secondaires», les députés suggèrent un montant de la redevance moitié moindre que pour les résidences principales, soit 63,5 euros arrondis à 64 euros en 2013 (40,5 euros arrondis à 41 euros dans les DOM). Cette extension pourrait fournir environ 164 millions d’euros supplémentaires pour l’audiovisuel public en 2013. On compte, selon l’Insee, quelque trois millions de résidences secondaires en France. Pour les résidences principales, la redevance passerait donc de 125 à 127 euros sous l’effet de l’inflation, au lieu de 129 euros comme prévu dans le projet de budget. La ministre de la Culture Aurélie Filippetti «est d’accord sur le principe de sécuriser le financement du service public de l’audiovisuel», a-t-on indiqué au cabinet de la ministre.