Unifrance : la circulation des films à l’international

413

Pendant la semaine en objet, les films français ont généré 162.000 entrées hors France (827.000 €), selon une note réalisée par Unifrance sur la circulation des films à l’international qui suit la période de la fermeture des salles et des premières mesures touchant aux annulations, décalages, passages à la vod des sorties. Depuis l’apparition du Covid-19, l’impact sur la distribution et les salles de cinéma touche peu à peu tous les marchés. Les équipes du Service Études et Marchés et du Service Festivals d’UniFrance ont récolté et compilé les informations disponibles pays par pays pour faire un point général sur les annulations de sorties ou de festivals, les fermetures de salles, la mise en place de solutions alternatives ou d’initiatives conjoncturelles. Grâce à son démarrage russe (Volga – 357 salles, 49.000 entrées et 142.000 €), la production minoritaire «Pinocchio» s’impose en tête du classement et pèse à elle seule pour un tiers du box-office hebdomadaire. «Portrait de la jeune fille en feu» continue d’être salué par les publics états-unien (Neon – 3,76 M$, 410.000 spectateurs au cumul) et britannique (CurzonArtificial Eye – 554 000 £, 76.000 spectateurs), tandis que «J’accuse» débarque dans 73 salles brésiliennes où se rendent 9.000 cinéphiles (California Filmes – 39.000 €). le nombre de films hexagonaux exploités sur les marchés étrangers est descendu sous la barre des 100 unités. Les sorties baissent encore plus vertigineusement : pendant la semaine 11, on en comptabilise 100 de moins que les 3 semaines précédentes. Si on trouve des titres français à l’affiche dans 30 territoires, les gouvernements d’une grande partie de ces derniers ayant décidé la fermeture des cinémas pendant la semaine en objet, les films qui étaient programmés n’ont donc pas pu profiter de 7 jours d’exploitation mais de beaucoup moins. Les pays où des mesures ont été prises plus tardivement sont évidemment ceux qui apportent le plus grand nombre de billets vendus: la Russie (39,5% des entrées des films français à l’étranger de la semaine), les États-Unis (13,3%) et le Royaume-Uni (10,6%). Des marchés incontournables de l’offre française sont absents (Italie) ou presque (Espagne, 0,07%). Les moyennes des entrées par film et par sortie témoignent également de la baisse globale de la fréquentation.Autres sorties cette semaine : «Le Mystère Henri Pick» en Argentine (CDI Films), «Liberté» (Zeta Filmes) et «Premières vacances» (A2 Filmes) au Brésil, «Marche avec les loups» (Babilla Cine) et «Proxima» (CineColombia) en Colombie, «Samouni Road» en Espagne (NumaxDistribución), «La Belle Époque» en Finlande (Atlantic Film), «Hors normes» à Hong Kong (First Distributors), «Frankie» au Mexique (Cinemex), «Les Plus Belles Années d’une vie» (Nos LusomundoAudiovisuais), «Liberté» (Nitrato Filmes) et «Portrait de la jeune fille en feu» (Midas Filmes) au Portugal, «Le Prince oublié» en République tchèque (Bohemia Motion Pictures), «La Vérité» (TriArt Film) et «Le Prince oublié» (SF Studios) en Suède, «La Bonne Épouse» en Suisse romande (Filmcoopi) et «Joyeuse retraite !» en Uruguay (ENEC Cine y Video).

Les sorties initialement prévues cette semaine mais annulées ou reportées sont «Les Traducteurs» en Grèce (Feelgood Entertainment), «Le Daim» (Europictures) et «Les Misérables «(Lucky Red) en Italie, «#jesuislà» au Liban (Four Star Films), «Le Prince oublié» en Lituanie (Acme Films), «Chambre 212» au Portugal (Leopardo Filmes) et «Portrait de la jeune fille en feu» au Venezuela (Veloz Films).