Vers une utilisation plus ciblée et plus individualisée de la télévision

    229

    La Suisse adopte le numérique: c’est la conclusion d’un sondage représentatif de l’Institut Link réalisé à la demande de Swisscom sur les habitudes en matière de télévision et d’Internet. Les téléspectateurs utilisent la télévision de manière plus ciblée et plus individualisée, et nombre d’entre eux souhaitent élaborer eux-mêmes leur programme. Tout comme en 2005, cette année encore un sondage en ligne réalisé en Suisse alémanique et romande a analysé le comportement, les habitudes d’utilisation et les souhaits des téléspectateurs et des internautes helvétiques. De plus en plus de Suisses profitent des avantages des offres de télévision numérique. La nouvelle technologie et les appareils correspondants ne sont plus le seul apanage des férus de numérique. Le sondage de l’Institut Link montre clairement que la télévision numérique et les offres de télévision payante sont en plein essor. Seuls 8% des personnes interrogées sont rebutées par la diversité de l’offre. Actuellement, plus de 20% des personnes interrogées font appel à une offre de télévision numérique. L’une des raisons est que près de 60% des sondés (contre 45% en 2005) préfèrent regarder des émissions sans publicité. Par ailleurs, 36% des ménages suisses regardent la télévision sur un ou plusieurs écrans plats, alors qu’ils n’étaient que 21% il y a deux ans. De plus, presque 70% des personnes interrogées possèdent un lecteur de DVD, sachant qu’en 2005 seule la moitié des ménages suisses en avait un. En fait, il n’y a que le nombre de consoles de jeu qui stagne: comme en 2005, près de 35% des sondés déclarent posséder un tel appareil. Contre toute attente, le sondage souligne que l’Internet, avec son offre croissante, n’a pas détourné les usagers de la télévision. Aujourd’hui encore, plus de la moitié des sondés regardent la télévision quotidiennement et déclarent passer autant de temps sinon plus devant leur petit écran depuis qu’ils ont un raccordement Internet. Toutefois, ils le font de manière plus ciblée et plus individualisée: nombre d’entre eux souhaitent élaborer eux-mêmes leur programme, ce qu’ils peuvent facilement faire grâce aux nouvelles technologies. Pour 75% des personnes interrogées (contre 59% seulement en 2005), cette possibilité est importante ou très importante.