Vivendi dément toute offre de rachat de la participation Vodafone dans SFR

    240

    Le groupe de médias et de télécommunications Vivendi a démenti mercredi des informations de presse selon lesquelles il aurait fait une offre de 11 milliards d’euros au britannique Vodafone pour racheter sa participation de 44% dans sa filiale de téléphonie mobile SFR. Selon le quotidien «Les Echos», le directeur financier Jacques Espinasse a indiqué lors d’une conférence avec des investisseurs, fin mars, «avoir fait une offre informelle, non écrite, de 11 milliards d’euros». «Une première approche que Vodafone aurait refusée», ajoute le journal. «Suite à un article de presse paru ce matin, Vivendi tient à démentir avoir fait une offre, même «informelle», pour acquérir les 44% détenus par Vodafone dans SFR», réagit le groupe dans un communiqué. Le Président du Directoire, Jean-Bernard Lévy, avait déclaré lors de l’assemblée générale du 19 avril avoir «fait savoir à Vodafone que nous étions prêts à racheter sa participation dans SFR». «Les discussions n’ont pas démarré», avait-il précisé, avant d’ajouter: «Nous pensons qu’un jour nous aurons la possibilité de devenir propriétaires à 100% de SFR». A la Bourse de Paris, à 16h45 (14h45 GMT), le titre Vivendi gagnait 1,30% à 31,25 euros, soutenu par ses résultats du premier trimestre, publiés mardi, supérieurs aux attentes du groupe.