Vivendi va s’offrir l’américain Activision pour devenir leader de jeux vidéo

    132

    Le groupe de médias et de télécoms Vivendi a annoncé dimanche le rachat de l’éditeur américain de jeux vidéo Activision, une transaction de 18,9 milliards de dollars par apport d’actions de sa filiale Vivendi Games et de 1,7 milliard en liquide. Le groupe français précise dans un communiqué que l’opération sera «relutive» – c’est-à-dire permettra d’accroître le bénéfice – pour les actionnaires d’Activision et «légèrement relutive» pour ceux de Vivendi. L’opération se fera en deux temps. D’abord, Vivendi Games sera fusionné avec une filiale à 100% d’Activision et les actions de la filiale de Vivendi seront converties en actions nouvelles Activision. La valorisation de Vivendi Games ressort à environ 8,1 milliards de dollars. Dans le cadre de cette première opération, Vivendi va acquérir 62,9 millions actions nouvelles Activision au prix de 27,50 dollars l’unité, «soit une prime de 31% par rapport au cours moyen de clôture des 20 dernières séances de Bourse, pour un total de 1,7 milliard de dollars en numéraire», selon le communiqué. Au terme de cette opération, Vivendi détiendra environ 52% du capital de la nouvelle société, qui sera baptisée Activision Blizzard. Ensuite, Activision Blizzard lancera une offre publique d’achat d’un montant total de 4 milliards de dollars en numéraire sur ses propres actions. Cette opération sera financée notamment par les 1,7 milliard apportés par Vivendi, qui en outre «a accepté d’acquérir» pour 700 millions de dollars d’actions Activision Blizzard à 27,50 dollars, lors de cette seconde opération. «Le solde du financement de l’offre sera assuré par un emprunt d’Activision Blizzard auprès de Vivendi ou de tiers», selon le communiqué. Vivendi devrait détenir 68% du capital d’Activision Blizzard au terme de cette opération.