Warner Bros. Discovery reconduit les droits des étapes suisses des Coupes du monde de la FIS

70

Après avoir annoncé la reconduction des droits du biathlon il y a quelques semaines, Warner Bros. Discovery renouvelle les droits des étapes suisses des Coupes du monde de la FIS, sur 45 marchés en Europe, annonce Warner Bros. Discovery dans un communiqué de presse.

Cette annonce ancre le statut de «Home of Winter Sports» dont bénéficie Eurosport en tant que diffuseur officiel depuis plus de 30 ans.

Warner Bros. Discovery scelle un nouvel accord pluriannuel avec Infront, reconduisant ainsi les droits de diffusion des étapes suisses de la Coupe du monde de la FIS, sur 45 marchés européens (Paneuropéen – tous les territoires à l’exception du Danemark, de la Finlande, de l’Islande, de la Norvège et de la Suède).

Les téléspectateurs et internautes français resteront donc aux premières loges pour l’ensemble des épreuves suisses – toutes disciplines confondues à savoir le ski alpin, ski freestyle, snowboard, ski de fond, combiné nordique, saut à ski – sur les chaînes Eurosport 1 et Eurosport 2 ainsi que sur l’appli Eurosport et sur Eurosport.fr.

Premiers rendez-vous dès la semaine prochaine avec la Coupe du monde de ski cross FIS à Arosa le 12 décembre puis, la Coupe du monde de ski alpin avec les descentes et le Super-G féminins de Saint-Moritz, du 16 au 18 décembre.

«Cette année, les plateformes de Warner Bros. Discovery ont été le théâtre des plus grands événements de ski, avec notamment les Jeux Olympiques de Beijing 2022, accessibles au plus large public possible tout en racontant les histoires des athlètes tout au long de la saison», déclare Trojan Paillot, Warner Bros. Discovery Vice President, Sports Rights Acquisitions and Syndication, cité dans le communiqué de presse de Warner Bros. Discovery.

«Notre réputation de «Home of Winter Sports» nous permet de maximiser l’engagement du public autour de notre couverture en direct et du contenu additionnel, tout en attirant de nouveaux fans», ajoute Trojan Paillot.

«En continuant la collaboration avec nos partenaires, nous sommes convaincus que nous pouvons continuer à élargir nos audiences tout en aidant les sports d’hiver à se développer, y compris entre les cycles olympiques», conlut-il.