Y. DIRHEIMER (Hootsuite) : « Les réseaux sociaux sont la 2ème source de recherche pour ceux qui veulent s’informer »

95

Le 6ème rapport annuel sur les tendances des médias sociaux de Hootsuite révèle les tendances majeures qui façonneront les réseaux sociaux 2022, avec des comportements émergents, des plateformes révolutionnaires et de nouvelles règles. Synthèse avec Yann DIRHEIMER, Global Customer Marketing Director chez Hootsuite.

MEDIA +

Contrairement à ce que l’on peut penser, les réseaux sociaux évoluent-ils à la vitesse éclair ?

YANN DIRHEIMER

Les réseaux sociaux, tout comme leurs usages, évoluent rapidement. Les réseaux traditionnels comme Facebook, Instagram ou Twitter continuent de s’imposer et de se ré-inventer, mais ça n’empêche pas l’arrivée de nouveaux entrants. C’est le cas notamment de Tiktok – lancé il y a tout juste 5 ans en Chine, celui-ci a depuis pris un essor phénoménal dans le monde occidental et dépasse pour la première fois cette année la barre du milliard d’utilisateurs actifs par mois. De la même manière, les formats également évoluent, avec notamment l’essor du format «Voix» (qu’on a vu culminer avec Clubhouse, très populaire en début d’année, et du succès des podcasts). En termes d’usage en entreprise, les réseaux sociaux étaient au départ principalement utilisés pour écouter (faire de la veille) et communiquer. Désormais, ils sont utilisés dans le cadre du parcours client : avant, pendant et après la transaction. Les entreprises peuvent ainsi vendre directement leurs produits via les réseaux sociaux, et s’engager ainsi avec les prospects. En amont de la transaction, les consommateurs vont en plus utiliser ces canaux pour s’informer sur des produits avant de les acheter. Ainsi, les réseaux sociaux sont la 2ème source de recherche pour les personnes qui veulent s’informer sur un produit ou un service. Pour les 18-25 ans, c’est même la 1ère source de recherche.

MEDIA +

Quelles plateformes sont les plus efficaces pour atteindre des objectifs business ?

YANN DIRHEIMER

L’année dernière, Facebook et Instagram remportaient la mise. Ils étaient jugés comme les réseaux sociaux les plus efficaces. En 2021, Facebook et Instagram restent toujours en tête, suivis de YouTube et LinkedIn. Mais d’autres plateformes jugées comme moins «performantes» d’un point de vue business l’année dernière, sont aujourd’hui mieux valorisées. Pour les marketeurs, l’efficacité de TikTok a bondi de 3% en 2020 à 24% en 2021. Snapchat est lui passé de 1% à 13%. Au départ, TikTok était une plateforme de divertissement. Aujourd’hui, beaucoup de marques se positionnent sur la plateforme car c’est un moyen, si elles le font bien, d’engager avec leurs audiences et leur communauté, et ainsi d’avoir un impact sur les décisions d’achat. Si on veut être visible sur une plateforme, il faut bien souvent savoir y allouer un budget publicitaire. C’est la raison pour laquelle de plus en plus d’entreprises vont augmenter leurs investissements sur ces plateformes en 2022. Selon l’étude Hootsuite, les petites entreprises vont davantage augmenter leurs investissements sur les «nouvelles» plateformes, alors que les grandes sociétés ont tendance à investir sur les réseaux sociaux plus traditionnels.

MEDIA +

Les réseaux sociaux les plus anciens comme Facebook parviennent-ils à se renouveler ?

YANN DIRHEIMER

D’abord, ils bénéficient d’une communauté sans pareil. Le groupe Meta (Facebook et Instagram) représente 3 milliards d’utilisateurs tous les mois. Cette force de frappe n’existe nulle part ailleurs, ce qui les rend extrêmement puissants. Cela donne la possibilité aux entreprises de pouvoir cibler de manière très intelligente les communautés avec lesquelles elles souhaitent parler. Cela étant, ils sont toujours très inventifs et vont capitaliser sur ce qui fonctionne ailleurs. Les «Stories» ont débuté sur Snapchat par exemple, et ont ensuite été reprises par de nombreux réseaux, à commencer par Instagram et Facebook. Le mode de vidéo à la TikTok, on le retrouve avec les «Reels» sur Instagram. Les formats type «Voix» sur Clubhouse, très en vogue l’année dernière, existent maintenant sur Twitter avec «Twitter Spaces».

MEDIA +

L’association des marques à des créateurs de contenus, c’est la nouvelle tendance ?

YANN DIRHEIMER

Ce concept de créateurs de contenus est intéressant. Ce sont des typologies d’influenceurs. De plus en plus de marques travaillent avec eux, que ce soit en BtoB ou en BtoC. Les macro-influenceurs vont construire leur communauté autour de leur propre personne tandis que les créateurs de contenus vont développer leur communauté autour du contenu qu’ils créent eux-mêmes. D’ailleurs, il y a beaucoup de créateurs de contenus qui existent sur différentes plateformes, comme Twitch par exemple. En 2022, plutôt que d’essayer de se construire leur propre communauté «from scratch», les marques chercheront à toucher des communautés existantes et à augmenter leur audience et leur légitimité en s’associant justement avec ces créateurs de contenus … Tout un programme !