21,4 millions de Français se divertissent chaque mois sur Tiktok

178

21,4 millions de Français se divertissent chaque mois sur Tiktok, a révélé mardi l’application d’origine chinoise qui, comme les autres grands réseaux sociaux, est d’ordinaire plutôt secrète sur ses chiffres d’audience.

«Ces derniers mois, les 21,4 millions d’utilisateurs de TikTok dans l’hexagone se sont notamment passionnés pour la mode et la couture», a indiqué l’application dans un communiqué. Celle-ci a également rappelé les autres tendances qui ont fait le succès du réseau social, comme #BookTok (le mot-dièze qui réunit les passionnés de livres et de littérature), et la musique, Tiktok étant à l’origine une application dédiée aux danses et aux chorégraphies musicales.

Le hashtag #Rap, genre musical le plus écouté dans le pays, a ainsi concentré «plus de 5 milliards de vues en France et 380.000 vidéos postées depuis le début de l’année 2023», poursuit le communiqué. Considérée comme une très grande plateforme par la réglementation européenne sur les services numériques (DSA) en vigueur depuis le mois d’août, Tiktok est désormais tenu de dévoiler certains chiffres et de respecter de nouvelles obligations.

Le nombre de Français actifs chaque mois sur la plateforme a été calculé sur une moyenne de 6 mois d’avril à septembre 2023. Sur une base comparable, le réseau social est utilisé par 134 millions de personnes dans les 27 pays de l’Union européenne. L’entreprise a récemment annoncé plusieurs changements en Europe: l’hébergement des données sur le continent, un fil d’actualité non personnalisé ou la fin des publicités personnalisées pour les mineurs. En juillet, une commission d’enquête sénatoriale l’avait sommé de clarifier avant la fin de l’année ses liens avec sa maison-mère Bytedance (installée aux Îles Caïmans mais contrôlée par des actionnaires chinois), et de mettre en place une modération efficace et un contrôle effectif de l’âge de ses utilisateurs.

TikTok a, par le passé, été accusé d’avoir espionné et géolocalisé à distance des journalistes, transféré des données d’utilisateurs vers la Chine et pris des mesures de censure au bénéfice de la Chine ou de ses alliés, notamment la Russie lors de l’invasion de l’Ukraine.

Suite aux attaques du Hamas contre Israël le 7 octobre, Tiktok est désormais, avec son concurrent Meta, dans le viseur de la Commission européenne, qui leur reproche la diffusion de «fausses informations» et de «contenus illégaux».

Avec un succès immense chez les adolescents, l’application normalement interdite aux moins de 13 ans inquiète enfin en raison de son caractère «addictif». Tiktok a déjà écopé de plusieurs amendes concernant les traitements de données des mineurs, la dernière sanction européenne ayant atteint 354 millions d’euros en septembre.