A. KARA (franceinfo) : «Nous aidons le téléspectateur à s’y retrouver dans cette jungle de l’info»

729

Alexandre KARA, Directeur de franceinfo

Pour sa 3ème saison, franceinfo innove et élargit chacune de ses grandes tranches d’info tout en conservant sa singularité de ton. Nouvel environnement également pour le plateau du JT de franceinfo avec des fonctionnalités renforcées sur le hub (grand écran tactile) pour décrypter l’actualité sur le web et les réseaux sociaux. Rencontre avec Alexandre KARA, directeur de franceinfo.

MEDIA +

BFMTV représente 60% de l’audience des chaînes info. Comment franceinfo tire-t-elle son épingle du jeu ? 

ALEXANDRE KARA

En marquant notre différence ! BFMTV n’est d’ailleurs ni un concurrent, ni un rival mais une offre très différente de la nôtre. Cela vaut également pour CNEWS et LCI. La force de franceinfo est d’être un média global. Nous travaillons chaque jour à conforter notre identité en privilégiant nos missions éditoriales sur l’ensemble des supports. On construit une offre éditoriale très marquée service public avec beaucoup d’analyses, de décryptages et de recul. Contrairement aux autres, nous ne faisons pas de talk.

MEDIA +

Vous prenez donc le contre-pied ?

ALEXANDRE KARA

Pas nécessairement ! Nous privilégions l’actu avec toutes ses composantes: politique, économique, sociétale, culturelle et internationale. Ensuite, nous imposons notre propre écriture. A ce titre, nous faisons le choix de ne pas traiter l’information avec sensationnalisme, ni tête d’affiche. Pour nous, la priorité est l’actualité certifiée. Nous voulons aider le téléspectateur à s’y retrouver dans cette jungle de l’info où les repères basculent un peu tous les jours. 

MEDIA +

Pour cette 3ème saison d’exploitation, quelle a été la priorité ?

ALEXANDRE KARA

Continuer d’être très rigoureux sur l’éditorial et la structure d’antenne tout en étant clairement identifiable. En ce sens, nous conservons notre écriture singulière entre le broadcast et le numérique.

MEDIA +

Comment avez-vous retravaillé la structure de l’antenne ? 

ALEXANDRE KARA

En développant des tranches plus cohérentes avec des présentateurs identifiés qui reviennent à des heures constantes. A titre d’illustration, franceinfo n’avait pas de présentateurs attitrés le week-end. C’est désormais chose faite. De plus, nous voulons mettre en avant des couples d’anchorman et d’anchorwoman qui ont pour mission de travailler ensemble et de donner plus de convivialité à la chaîne. Nous travaillons enfin sur le développement des magazines et la structure du week-end.

MEDIA +

L’équilibre existe-t-il entre les équipes radio et TV ?

ALEXANDRE KARA

Notre richesse avec la radio est de concevoir une offre à partir de valeurs communes. Nous travaillons en constante connexion sur l’info en amont pour préparer un certain nombre de sujets. Nous ne sommes pas sur le même site géographique, mais grâce aux outils que nous avons créés, le dialogue est permanent. Nous faisons en sorte que l’entente organisationnelle soit aussi parfaite que l’entente éditoriale. Nous avons mis en place des ateliers dans lesquels l’antenne TV, radio et numérique travaillent ensemble sur des sujets pour tenter de trouver des déclinaisons.

MEDIA +

Quels sont les carrefours stratégiques qui font l’objet d’une attention particulière ?

ALEXANDRE KARA

On ne part pas sur une grille figée. Il y aura des améliorations tout au long de la saison. Nous travaillons actuellement sur les tranches de la semaine, la matinale, le 9h30:13h, le 17h:20h et les 21h :minuit. Ce sont nos priorités avec l’offre magazine et celle du week-end.

MEDIA +

Quel travaille avez-vous entamé ? 

ALEXANDRE KARA

Celui du rapprochement entre l’équipe du numérique et du broadcast. Ces deux rédactions travaillent déjà de plus en plus ensemble. Avec des résultats concrets à l’antenne comme sur le site. Nous allons donner une impulsion commune pour qu’à la fin de la saison, il n’y ait qu’une rédaction unique avec de multiples facettes. Nous développons aussi plus de transversalité avec les autres services de la rédaction nationale de France Télévisions. En juillet, nous étions la première marque d’actualité sur l’ensemble des plateformes (mobile, ordinateur, tablette) avec 20,7 millions de visiteurs uniques. C’est un record absolu.