A. RIPOCHE (Captify) : «75% des Français disposent d’une TV conne

145

Captify, plateforme de Search Intelligence, et GroupM, leader mondial en conseil et investissements publicitaires, dévoilent leur rapport dédié au développement de la TV connectée et aux usages des Français. L’occasion pour média+ d’évoquer ces résultats avec Mathieu Devaux, Advanced TV Lead chez GroupM France et Antoine Ripoche, General Manager France de Captify.

media+

Selon votre étude, comment se porte le téléviseur en France ?

Mathieu Devaux

La télévision reste l’équipement préféré des Français, devant le smartphone et l’ordinateur portable. Notre étude révèle que 90% des sondés possèdent une télévision. Près de la moitié des Français est adepte du multi-écrans, 33% possèdent deux télévisions et 15% en ont 3 voir plus. Enfin, 75% des Français disposent d’une TV connectée.

media+

Côté usages, quelles places prennent les chaînes de télévision ?

Mathieu Devaux

Les chaînes de télévision n’ont plus le monopole du format télévision. Désormais, les Français utilisent leur TV pour effectuer plus de 4 activités. 64% ont des usages digitaux, hors visionnage de la télévision en direct ou de programmes en replay de chaînes traditionnelles ou payantes. Leurs téléviseurs servent à regarder des contenus en streaming via Netflix ou Prime Vidéo (41%), du contenu gratuit sur YouTube (31%), consulter un site internet (25%) ou écouter de la radio (24%). À noter que 7% des sondés regardent des programmes via une application comme Rakuten TV ou Molotov.

media+

La croissance des contenus SVOD est-elle encore vraie ?

Antoine Ripoche

Le contexte sanitaire et l’accélération des plateformes SVOD sur le marché ont bousculé les modes de consommation. Aujourd’hui, 58% des Français regardent des contenus autres que ceux proposés par les chaînes de télévision, avec 2 sondés sur 3 qui déclarent être abonnés à au moins une plateforme de SVOD. D’ailleurs, 21% des sondés ont déjà téléchargé des applications, notamment YouTube et Netflix (5%), ou encore Prime Vidéo, Disney+, Molotov TV et MyCanal (2%). Au total, ce sont 42% de la population française qui utilisent au moins occasionnellement des applications sur leur TV.

media+

Dans cet écosystème, comment est acceptée la publicité ?

Antoine Ripoche

L’étude souligne que 36% des Français sont prêts à accepter de la publicité, en contrepartie d’un contenu gratuit ou de remises sur les abonnements. Netflix entend y répondre avec son offre lancée le 3 novembre dernier, une offre d’abonnement à tarif réduit (3 euros de moins que l’abonnement standard), contre 4-5 minutes de publicités par heure. Toujours basé sur le modèle digital, la publicité ciblée remporte également l’adhésion des Français puisque 34% verraient un intérêt à ce que les publicités diffusées soient ciblées en fonction de leurs centres d’intérêt ou de leurs envies personnelles. Cette adhésion atteint 62% pour les utilisateurs réguliers des offres gratuites.