Accord Royal-Sarkozy sur les sept thèmes du débat télévisé

    142

    Les représentants de Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy sont tombés d’accord jeudi midi sur l’architecture du débat entre les deux finalistes de l’élection présidentielle, qui a comporté sept thèmes, a indiqué François Rebsamen, directeur de campagne de Mme Royal. Après l’introduction qui a été faite par les journalistes Arlette Chabot et Patrick Poivre d’Arvor, Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal ont parlé de «la France, la République et les institutions». M. Rebsamen avait reçu confirmation écrite du directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, sur les modalités d’organisation du débat. Sont venues ensuite les questions économiques et sociales, puis le triptyque éducation-recherche-environnement. Ont été abordées dans la foulée «les familles, l’écologie et le développement durable et l’Europe». Les questions internationales ont été le dernier thème abordé. Une source dans l’équipe de campagne de M. Sarkozy avait un peu plus tôt évoqué comme grands temps du débats, sans en préciser l’ordre, les questions de politique internationale, l’économique et le social, le champ régalien de l’intervention publique (justice, défense, immigration…), l’éducation ou l’écologie… Chaque candidat a eu trois minutes pour conclure. C’est Nicolas Sarkozy qui s’est exprimé le premier, Ségolène Royal a été la dernière à conclure, selon le tirage au sort effectué mercredi matin au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Les équipes de campagne des deux candidats devaient informer le CSA de l’accord auquel elles sont parvenues.