Amazon annonce remporter une partie des droits de la Ligue des champions au Royaume-Uni à partir de 2024

42

Amazon a annoncé vendredi dernier avoir remporté une partie des droits de retransmission de la nouvelle formule de la Ligue des champions au Royaume-Uni à partir de 2024. «Ravis d’annoncer que les meilleurs matchs de la Ligue des champions seront diffusés chaque mardi sur Amazon Prime Video au Royaume Uni à partir de 2024», a indiqué sur son compte Twitter Alex Green, le patron des sports d’Amazon Prime en Europe. Le géant américain, via sa plateforme Prime Video, diffusera donc l’affiche du mardi, BT Sport, diffuseur depuis 2015, conservant le reste des droits pour la Ligue des champions, la Ligue Europa (C3) et la Ligue Europa conférence (C4). L’accord conclu en Grande-Bretagne devrait rapporter environ 500 millions de livres (577 millions d’euros) par an à l’UEFA pour les trois saisons comprises entre 2024 et 2027, soit une augmentation de 20% par rapport aux contrats en cours. Nouvel entrant dans le monde du foot, Amazon détient déjà en Grande Bretagne les droits de 20 matches de Premier League par saison, et s’était octroyé en juin 2021 et pour 250 millions d’euros, la diffusion de 80% des matches, dont les 10 meilleures affiches de Ligue 1 en France. A partir de 2024, la Ligue des champions nouvelle formule débutera par un mini-championnat de 8 journées avec 36 équipes, contre 32 clubs disputant la phase de groupes sur 6 journées actuellement. Deux places additionnelles seront par ailleurs attribuées aux deux meilleures nations européennes de la saison précédente, et un troisième club sera qualifié d’office pour la cinquième nation à l’indice UEFA, actuellement la France. Cette réforme, la plus radicale depuis vingt ans, avait été validée un an après la tempête de la Super Ligue, éphémère projet de compétition privée lancé par plusieurs clubs mutins, dont le Real Madrid et Liverpool, finalistes de la dernière édition. L’UEFA souhaite que le total des revenus de diffusion de cette nouvelle formule atteigne 5 milliards de dollars (4,8 milliards d’euros) par saison, contre 3,6 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros) par an actuellement.