ARTE : «Game Lover», le premier podcast d’ARTE Radio pour les adolescents et jeunes adultes mis en ligne le 3 juin

24

ARTE annonce la diffusion à partir du jeudi 3 juin sur ARTE Radio dans le podcast «À suivre» et sur les plateformes de podcast, de «Game Lover» (3×20’/ ARTE Radio), le premier podcast d’ARTE Radio pour les adolescents et jeunes adultes. 

À partir de témoignages authentiques de personnes tombées amoureuses dans des jeux vidéo en ligne, les jeunes autrices de «Game Lover» ont imaginé trois récits sur une musique originale de Mondkopf. Ce nouveau podcast de fiction retrace la trajectoire de trois jeunes adultes qui découvrent, loin des contraintes du monde extérieur, leurs désirs et leurs identités. Suite à un appel à témoignages sur les réseaux sociaux et de récits glanés sur des blogs et forums, Annabelle Martella et Emilie Mendy, 50 ans à elles deux, ont recueilli une trentaine d’histoires de personnes tombées amoureuses sur des jeux en ligne («World of Warcraft», «League of Legends», «Second Life», etc…). À partir de celles-ci, elles ont imaginé ce podcast de fiction en trois récits fantastiques sur une musique originale de Mondkopf. Dans «Lifespan», jeu en réseau imaginaire où cohabitent un univers galactique (Calycé), un monde médiéval (Arthéros) et une île paradisiaque (L’île aux rochers), les relations naissent dans des paysages surréalistes, au gré de rencontres, de batailles et de quêtes. Une vie aventureuse et trépidante bien évidemmment très différente de celle menée «IRL» (in real life) et qui peut se révéler pleine de surprises : ​​​​​Léa se surprend à craquer pour un avatar féminin alors qu’elle est en couple hétéro dans la «vraie vie» ; incarnant un mage bourru, Erwan prend plaisir à combattre aux côtés d’une guerrière elfe ; Morgane vit sa première relation sentimentale dans un monde virtuel et paradisiaque… Ce podcast nous emmène à la rencontre de ces trois jeunes adultes qui ont trouvé l’amour en ligne. 

A noter qu’Emilie Mendy est une autrice de podcast, documentariste et journaliste de 25 ans originaire de l’Oise. Depuis un an, elle tient la chronique mode «Dress code : street» sur Mouv’. Ses sujets de prédilections concernent les contre-cultures et les populations marginalisées. Elle est en cours d’écriture d’un podcast sur le colorisme chez les Noirs de France, ainsi qu’un documentaire sur la mort d’Adama Traoré depuis 2016. Elle avait déjà collaboré avec Annabelle Martella sur la prostitution des jeunes filles sur Snapchat pour la société de production Premières Lignes. 

Annabelle Martella est quant à elle journaliste indépendante et autrice de fiction. Elle écrit pour les pages culture de Libération. Parallèlement, elle prépare une recherche universitaire sur l’imaginaire de la ruralité dans la littérature et le cinéma contemporains.