ARTE : «NFT – What the Punk!», retour sur la genèse, l’ambition et les dérives spéculatives du mouvement CryptoArt, à partir du 11 juin

42

ARTE annonce la diffusion à partir du mardi 11 juin sur arte.tv, YouTube et les chaînes sociales d’ARTE, de «NFT – What the Punk!» (3×28’/ ARTE France, Darjeeling, TokenAngels).

Réalisée par Hervé Martin Delpierre («Daft Punk Unchained»), une série documentaire en trois épisodes aux côtés des pionniers du CryptoArt : Matt Hall et John Watkinson (Larva Labs), créateurs des sulfureux CryptoPunks qui ont bousculé les fondations de l’industrie de l’Art, et de l’artiste activiste ROBNESS, en lutte contre la spéculation financière.

Un récit croisé sur l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes, et sur la convergence détonante de trois des industries les plus puissantes au monde : l’art, la tech et la finance. Le marché de l’art numérique les considère comme «la Joconde du XXIe siècle» : en quelques années, les CryptoPunks (des avatars pixelisés uniques, authentifiés par des certificats numériques dits «NFT», acronyme de «jetons non fongibles», et vendus grâce à la cryptomonnaie) ont dépassé tous les espoirs de la petite communauté de passionnés qui en avait été à l’origine pour atteindre, sous l’effet d’une bulle spéculative inédite, des prix pouvant atteindre plusieurs dizaines de millions de dollars. C’est en 2017, dans un coin miteux de Brooklyn, que deux artistes-programmateurs inconnus s’amusent à bidouiller un algorithme et créent une collection de 10.000 personnages pixelisés et au look 8-bit, les CryptoPunks, qu’ils proposent ensuite gratuitement sur la blockchain à qui en fait la demande. En 2021, un set de neuf de ces œuvres d’art, vendu aux enchères par Christie’s, a atteint la somme de 17 millions de dollars.

Initialement simple expérimentation, l’ensemble de la collection sera valorisé à peine trois ans après sa création à plusieurs milliards de dollars et deviendra le nouvel happening d’un monde de l’art en quête perpétuelle de renouvellement. Ces Punks sont plébiscités par les plus prestigieux musées et les plus grandes maisons d’enchères et deviennent vite l’épicentre d’une tempête spéculative aussi brutale qu’inédite.

Au même moment, ROBNESS, un artiste-activiste installé à Los Angeles, découvre l’utopie libertaire de la blockchain et décide d’utiliser cette dernière pour combattre les spéculateurs qui envahissent ce nouvel espace de création.

Rythmé par une bande-son composée par Joseph Trapanese (Tron Legacy, NWA : Straight Outta Compton, The Witcher, Oblivion…), «NFT – What the Punk!» propose un récit croisé inédit sur un marché de l’Art en surchauffe, raconté pour la 1ère fois par les créateurs.