B. RAVACHE (FIP) : «Notre objectif est de devenir la radio musicale généraliste nationale de service public, qui manque au groupe Radio France»

360

Depuis le 25 juin et jusqu’au 25 août, FIP déploie sa programmation estivale marquée par une forte présence à différents festivals. L’occasion pour média+ de faire le point avec Bérénice RAVACHE, Directrice de FIP.

MEDIA +

Quel est le mot d’ordre de cette grille d’été pour FIP ?

BÉRÉNICE RAVACHE

Cet été encore, du 25 juin au 25 août, Fip parcourt la France, de festival en festival, en faisant un petit crochet par les terres de Montréal et Québec… des moments uniques de musique vivante, jouée en direct, avec ces instants magiques qui ne se produisent que sur scène dans la ferveur du public. 

MEDIA +

Vous allez cette année encore soutenir de nombreux festivals …

BÉRÉNICE RAVACHE

Il est primordial pour Fip de soutenir les festivals. Nous serons ainsi présents au Millau Jazz Festival du 13 au 20 juillet, au Festival de Thau du 15 au 23 juillet, au Marseille Jazz des 5 Continents du 17 au 27 juillet ou encore au Festival Au Grès du Jazz de Strasbourg du 10 au 18 août.

MEDIA +

Vous avez refondu votre site web. Pourquoi ? 

BÉRÉNICE RAVACHE

Ce dernier a vocation à offrir un plus grand confort d’écoute avec une meilleure qualité audio. Ce site aura un nouveau design grâce à une refonte graphique, plus aérée, plus esthétique et une ergonomie repensée. Enfin il sera «User friendly», plus fluide, plus homogène, avec des métadonnées musicales améliorées. Bref Fip.fr est engagée sur la route de l’expérience utilisateur personnalisée !

MEDIA +

Quelle est votre stratégie pour le digital ?

CATHERINE NAYL

Après 45 ans d’existence, la promesse initiale de FIP répond aujourd’hui à une demande tout à fait contemporaine: celle de la prescription musicale auprès d’auditeurs et d’internautes exigeants à la recherche d’un média musical éclectique, pointu, gratuit et sans publicité audio. Nous proposons une offre numérique globale qui augmente l’expérience de l’antenne, à travers notamment des flux musicaux fondés sur la prescription humaine.

MEDIA +

Vous annoncez aussi une nouvelle web radio …

BÉRÉNICE RAVACHE

«L’été métal» en ligne depuis le 17 juin, a déjà conquis des milliers d’auditeurs. Là encore, nous avons l’ambition d’explorer et de faire découvrir un genre musical souvent ignoré par les médias avec le savoir-faire de Fip : titres choisis et enchaînés manuellement, qui ne sont diffusés qu’une seule fois avec un souci d’éclectisme et d’ouverture sur tous les genres du métal.

MEDIA +

Quels sont vos objectifs pour FIP?

BÉRÉNICE RAVACHE

Notre objectif est de devenir la radio musicale généraliste nationale de service public, qui manque au groupe Radio France, et d’être identifiée comme le service public de l’écoute de musique en ligne et l’alternative aux plateformes de streaming.

MEDIA +

Etes-vous soumise à des contraintes budgétaires ?

BÉRÉNICE RAVACHE

Toutes les radios du groupe Radio France sont engagées dans une trajectoire d’économies. Chacune doit pouvoir financer ses projets d’avenir tout en contribuant à la réduction du budget global. Pour y parvenir, Fip doit, comme les autres stations de Radio France, faire des choix pour concentrer les moyens sur ses missions prioritaires. Et grâce à l’engagement et au professionnalisme de nos équipes, nous ne cessons de nous développer avec des succès d’audience partout où nous sommes diffusés.

MEDIA +

Quel est le bilan de la saison pour FIP ?

BÉRÉNICE RAVACHE

Cette saison est celle de sa consécration comme «meilleure radio du monde». Fip conserve auprès des professionnels et de ses auditeurs l’image d’une radio exigeante et de qualité. Elle est unique en son genre et engagée dans une voie qui va lui permettre d’augmenter sa notoriété sur le plan national mais également international grâce à ses ambassadeurs (Jack Dorsey et Robert Downey Jr.).