Birmanie: un haut-responsable d’un des principaux réseaux mobiles birmans abattu

113

Un haut-responsable d’un des principaux réseaux mobiles birmans, contrôlé par la junte, a été abattu jeudi dernier à Rangoun, ont annoncé les autorités. Il s’agit à ce jour de la plus haute personnalité assassinée pour ses liens avec le régime militaire. Thein Aung, directeur financier de Mytel et ancien officier au sein des forces armées, «a été tué par balles devant son domicile par un terroriste armé», ont indiqué les autorités dans un communiqué. Sa femme, blessée, a été hospitalisée. L’attaque n’a à ce stade pas été revendiquée. La Birmanie a sombré dans le chaos depuis le coup d’Etat du 1er février qui a renversé le gouvernement civil d’Aung San Suu Kyi. Pour lutter contre le nouveau régime militaire, des milices citoyennes se sont mises en place et ciblent les fonctionnaires et les chefs d’entreprises réputés proches des généraux putschistes.Elles tentent aussi de frapper la junte au portefeuille en la privant de certaines sources de revenus. En septembre, une douzaine d’antennes-relais de Mytel, une coentreprise entre les militaires birmans et une société exploitée par l’armée vietnamienne, ont été détruites, d’après ces milices, baptisées «forces de défense du peuple». La junte poursuit une répression sanglante contre ses opposants avec plus de 1.200 civils tués et plus de 7.000 en détention, selon l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP), une ONG locale qui rapporte des cas de tortures, de viols et d’exécutions extra-judiciaires.