Mondial 2022 : TF1 dévoile son dispositif

244

JT avancé à 19h20, Adil Rami consultant, Rudi Garcia commentateur… TF1 a dévoilé lundi son dispositif pour le Mondial de football au Qatar (20 novembre-18 décembre), avec 28 affiches en clair au programme, dont l’intégralité des matches des Bleus.

 

 Onze jours avant le coup d’envoi, le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, dévoilera la liste des joueurs sélectionnés pour la compétition au 20H de TF1, où il répondra aux questions de Gilles Bouleau.

 

 Les festivités débuteront le 20 novembre à 16h20 avec la cérémonie d’ouverture, suivie du match Qatar-Equateur, commenté par le tandem Grégoire Margotton-Bixente Lizarazu. 

 

 Ils seront relayés pour certaines rencontres par un nouveau duo composé du journaliste Julien Brun et de l’ancien entraîneur de l’OL, Rudi Garcia, actuellement en poste au club saoudien Al-Nassr.

 

 De leur côté, les Bleus entreront en lice contre l’Australie le 22 novembre à 20 heures, horaire qui concernera 16 matches «consécutifs» entre «le 21 novembre et le 6 décembre», a déclaré au Figaro François Pellissier, directeur général adjoint de TF1. D’où un JT avancé à 19h20.  TF1 diffusera les 28 «plus belles affiches» sur un total de 64 matches, retransmis par le bouquet payant beIN Sports.

 

 Elles seront suivies de l’émission «Le Mag», présentée par Denis Brogniart, entouré du champion du monde 2018 Adil Rami, de l’ancien international français Rio Mavuba, de l’ancienne joueuse Nadia Benkmokhtar et de la journaliste Marine Marck du magazine Téléfoot, animé par Thomas Mekhiche et où interviendra Didier Deschamps.

 

 Sur les réseaux sociaux, la quotidienne de Téléfoot sur YouTube et Facebook se déclinera aussi deux fois par semaine sur Snapchat.

 

 En outre, TMC diffusera mi-novembre un documentaire de Grégoire Margotton sur l’équipe de France, «Renaissance, une décennie Bleue» .

 

 Malgré le conflit avec Canal+, qui a cessé la diffusion de TF1 début septembre, ses dirigeants ne sont «pas inquiets» concernant les audiences du Mondial, a assuré à l’Equipe son directeur des sports, Julien Millereux.

 

 C’est «le genre d’événements populaires dont les gens ont besoin dans cette période très difficile» a abondé François Pellissier, interrogé par le «Figaro» sur les polémiques autour des conditions d’organisation au Qatar et des appels au boycott. 

 

 Cela «ne nous empêchera pas de traiter des sujets liés aux enjeux sociétaux et climatiques dans nos éditions d’information», a-t-il insisté.

 

 En 2018, le Mondial avait rassemblé 8,7 millions de téléspectateurs en 

m

oyenne sur 28 matchs diffusés par TF1.