Bruxelles veut discipliner la collecte de données privées sur Internet

    189

    La Commission européenne a sommé mardi les professionnels de l’Internet de discipliner la collecte d’informations personnelles sur les internautes à des fins commerciales. «L’Internet est devenu une jungle et ce n’est pas bon», a grondé la commissaire chargée de la protection des consommateurs, Meglena Kuneva, à l’adresse des représentants de la profession réunis pour une table ronde à Bruxelles. Dans le collimateur de la commissaire: les moteurs de recherche comme Google, les réseaux sociaux en ligne comme Facebook, les sites de commerce en ligne comme Ebay, les opérateurs comme Telefonica, sommés de réagir contre des pratiques jugées inquiétantes et nuisibles pour le secteur. Se connecter sur l’Internet, c’est renoncer à l’anonymat, souligne la Commission. Les internautes ne sont pas toujours conscients que les sites qu’ils visitent, leurs achats en ligne, les informations fournies sur les réseaux sociaux permettent à des entreprises de collecter des données sur eux et de les agréger pour constituer des profils.