C. JENTILE DE CANECAUDE (TF1) : «Les médias US sont de plus en plus polarisés et militants»

61

Le Groupe TF1 déploie un gros dispositif pour l’élection présidentielle américaine. Pour nous en parler, et évoquer aussi le traitement des médias US, media+ s’est entretenu avec Catherine JENTILE DE CANECAUDE, Journaliste, Correspondante & Cheffe du bureau TF1 à Washington.

media+

Comment vivez-vous l’élection présidentielle américaine de l’intérieur ?

Catherine JENTILE DE CANECAUDE

Il s’agit de ma 2ème élection avec Donald Trump comme candidat. Nous vivons une période électorale inédite. Depuis l’arrivée du président Trump à la Maison-Blanche, nous avons l’impression que la machine s’est emballée. La manière dont il a géré sa positivité au Covid a été spectaculaire. Cela résume bien qui il est. Trump ne veut rien lâcher jusqu’à la dernière seconde, même s’il doit mettre en péril sa santé et son entourage. Nous avons même l’impression que ses conseillers n’ont pas d’influence sur lui.

media+

Comment les médias traitent-ils cette présidentielle américaine ?

Catherine JENTILE DE CANECAUDE

Les médias sont de plus en plus polarisés et militants. D’un côté, il y a le clan majoritaire contre Trump avec des médias qui le critiquent à l’antenne. Et de l’autre côté, il reste Fox News, des médias plus radicaux et les réseaux sociaux. C’est vraiment la force de frappe de Trump. C’est ainsi qu’il fait circuler les informations. Les médias US sont à l’image de la population américaine, c’est-à-dire qu’il y a une fracture béante entre les deux camps. Le non-port du masque est devenu un emblème politique. En gros, si on soutient Trump, on ne le met pas. Et si on est pour Biden, on le porte. Tout le cartésianisme a volé en éclats.

media+

Les Fake News se propagent en abondance sur les réseaux sociaux. Est-ce encore plus le cas pendant les élections?

Catherine JENTILE DE CANECAUDE

A l’image de la présidence de Trump… C’est sans limite et c’est assez stupéfiant. Selon une prestigieuse université américaine, 47% des Américains font peu confiance à la science. Les Fake News ont donc eu une empreinte profonde sur la société américaine. C’est ainsi que s’est développé un mouvement antiscience qui frappe fort. 

media+

Quel est le dispositif mis en place par TF1 pour ces élecions ?

Catherine JENTILE DE CANECAUDE

Un week-end américain a été proposé aux téléspectateurs les 23, 24 et 25 octobre. Quatre équipes de tournage sont venues en renfort aux États-Unis. Anne-Claire Coudray s’est rendue à Atlanta, Denver, et Los Angeles à la rencontre d’électeurs qui n’ont jamais été aussi divisés. Dans ses pages spéciales, elle a lancé une partie des sujets que nous préparions depuis plusieurs semaines sur la fracture raciale, l’Amérique des côtes contre le Midwest, les climato-sceptiques et les promoteurs d’une Amérique plus verte. Nous avons essayé de quadriller tout ce qui représente l’Amérique d’aujourd’hui. De mon côté, je serai à la Maison-Blanche et interviendrai dans les pages spéciales proposées par le 20H de Gilles Bouleau, et par le 13H de Jean-Pierre Pernaut. LCI et TF1 frappent un grand coup avec la présence à Washington de Julien Arnaud qui présentera une nuit américaine le mardi 3 novembre suivie d’une matinale le mercredi 4 novembre présentée par Pascale de La Tour du Pin également sur place dans la capitale américaine. Une Nuit Américaine qui sera exceptionnellement co-diffusée sur TF1 de 01h15 à 7h00 du matin.

media+

Les équipes de Trump et Biden scrutent-elles votre travail ?

Catherine JENTILE DE CANECAUDE

Non, je ne crois pas. Le traitement à l’étranger de la présidentielle n’est pas leur priorité. Ce qui les intéresse avant tout, c’est ce qui est américano-américain. De toute façon, l’équipe de Trump considère que les médias US ou étrangers leur sont hostiles. Ils n’en attendent rien de spécial. Cela fait 4 ans que nous demandons d’interviewer Trump. A ce jour, nous n’avons jamais eu de réponse.