Canal+ prolonge ses droits pour la F1, les courses de MotoGP et le championnat du monde des rallyes (WRC)

31
Esteban Ocon (FRA) Alpine F1 Team A521 in the pits. 25.06.2021. Formula 1 World Championship, Rd 8, Steiermark Grand Prix, Spielberg, Austria, Practice Day. - www.xpbimages.com, EMail: requests@xpbimages.com © Copyright: Moy / XPB ImagesPhoto by Icon Sport - Esteban OCON - (Autriche)

Canal+ va continuer de diffuser la Formule 1 jusqu’à fin 2024, les courses de MotoGP jusqu’à fin 2029 et le championnat du monde des rallyes (WRC) jusqu’à fin 2030, a annoncé mardi la chaîne cryptée lors de sa conférence de presse de rentrée. En Formule 1, «on prolonge l’aventure démarrée en 2013», s’est félicité Thomas Sénécal, présentateur et directeur adjoint de la rédaction des sports. «La MotoGP, Moto 2, Moto 3, toutes ces compétitions qu’on a découvertes en 2019 et qui fédère énormément aussi seront sur les antennes du groupe jusqu’à fin 2029», a-t-il ajouté, avant d’annoncer la prolongation des droits pour le WRC, également diffusé depuis 2019. En litige avec la Ligue de football professionnel autour des droits de diffusion de la Ligue 1, Canal+ promet «la plus belle rentrée de (son) histoire en ce qui concerne le sport», selon le directeur général des programmes du groupe, Gérald-Brice Viret. La chaîne cryptée, qui diffuse le Top 14 (rugby) et a également investi dans la boxe ou le golf, mise particulièrement cette année sur la Ligue des champions, dont elle s’est octroyée les deux meilleurs matches de chaque semaine, ainsi que la finale. Pour l’occasion, le présentateur-phare de la chaîne Hervé Mathoux co-animera l’émission «Canal Champions Club» avec l’ancienne joueuse du PSG Laure Boulleau, l’ancien international Eric Abidal officiant comme consultant. Le groupe va aussi lancer une offre dédiée pour permettre de regarder 100% de la Ligue des champions avec BeIN Sports pour 25,99 euros les 12 premiers mois, ainsi qu’un multiplexe sur sa plateforme MyCanal, le «Champions League Stadium». La Ligue 1, dont Canal+, pour l’heure contrainte par la justice, retransmettra quand même «28 des plus belles affiches», sera diffusée «tous les samedis soirs en prime sur Canal+ Sport Week-end (Canal+ décalé)» et «ainsi accessible à l’ensemble de nos abonnés», a annoncé Gérald-Brice Viret sans s’étendre davantage. Autre annonce plus inattendue, la préemption des droits de diffusion, pour cinq ans, du padel, une discipline dérivée du tennis «qui va devenir un grand sport», a assuré Gérald-Brice Viret.