Cinétévé remporte le Prix du meilleur documentaire aux International Emmy Awards 2022

89

Le film «Enfants de Daech, les damnés de la guerre», réalisé par Anne Poiret et produit par Cinétévé, a remporté lundi soir le prix du Meilleur Documentaire lors de la 50ème cérémonie des International Emmy Awards qui s’est déroulée lundi soir à New York. Le film s’intéresse au sort de ces milliers d’enfants victimes de guerre dont les parents ont combattu pour ou contre Daech et qui sont abandonnés dans les rues de Mossoul. Profondément stigmatisés et traumatisés, sans statut, ni accès aux soins, à l’école et à l’alimentation, ils sont pourtant l’avenir de ce pays dévasté. «Ce documentaire s’ancre au cœur de la ligne éditoriale de Cinétévé: depuis plusieurs années, Fabienne Servan Schreiber et Estelle Mauriac consacrent des documentaires sur la question de la radicalisation islamiste et les moyens de l’endiguer, grâce au soutien renouvelé de France Télévisions», explique Cinétévé. Lauréate du prix Albert Londres 2007, auteure et journaliste, Anne Poiret s’intéresse depuis 15 ans à la thématique du post-conflit. «Aujourd’hui, la frénésie médiatique qui entourait le conflit en Irak est retombée, l’actualité mondiale a repris le dessus. L’opinion internationale semble s’être détournée de ces enfants. L’Irak est un pays de résilience. L’enfance est une résilience : mais jusqu’à quand?», souligne-t-elle. Par ailleurs, Fabienne Servan Schreiber accompagne l’avocate Marie Dosé et le Collectif des familles unies – qui regroupe des familles de Français partis en zone irako-syrienne – pour le rapatriement de plus de 150 enfants français restés dans les camps syriens. «Malgré deux condamnations par la Cour Européenne des Droits de l’Homme et l’ONU pour «violation du droit à la vie», la France ne parvient pas à les rapatrier : nous nous battons pour leur retour. En France, leurs familles les attendent».