CNC/ lancement de la campagne des SOFICA : 73 M€ au service de la création indépendante

142

Douze SOFICA ont été autorisées à lever une enveloppe globale de 73 M€ qui sera investie dans le cinéma et l’audiovisuel en 2023, annonce le CNC dans un communiqué.

La campagne de collecte du dispositif des sociétés de financement du cinéma et de l’audiovisuel (SOFICA), qui offre à leurs souscripteurs une réduction d’impôt de 48% pour financer la diversité et l’indépendance de la création cinématographique et audiovisuelle française, a débuté en septembre et se poursuit jusqu’au 31 décembre 2022.

Pour rappel, en 2021, l’enveloppe globale des SOFICA a été augmentée de 10 M€ afin de leur permettre de participer au financement des sociétés de distribution indépendantes dans la limite de 15% des investissements, augmentation reconduite cette année.

«Les SOFICA, acteurs majeurs de la création française indépendante depuis plus de 30 ans, financent près d’un film français sur deux. L’innovation constituée par les investissements en distribution a commencé à se déployer cette année, avec une enveloppe disponible de près de 10 M€.

L’enjeu est de poursuivre cet effort particulièrement bienvenu au moment où ce segment de la filière se trouve encore affaibli», constate Olivier Henrard, Directeur Général délégué du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC).  Le CNC a procédé à l’analyse des candidatures conjointement avec le ministère chargé des comptes publics qui a ensuite délivré les agréments. La répartition de l’enveloppe est effectuée sur la base des engagements pris par les SOFICA, du bilan des investissements réalisés et des collectes assurées les années précédentes.

Les SOFICA sont signataires d’une charte élaborée par le CNC, qui définit un certain nombre de bonnes pratiques et de modalités d’investissement.

Les SOFICA agréées en 2022 consacreront ainsi en moyenne 91% de leurs investissements non adossés à la production ou la distribution indépendante ; 80% de leurs investissements sous forme de contrats d’association à des films au devis inférieur à 8 M€ ; et 36% de leurs investissements sous forme de contrats d’association à des premiers et deuxièmes films.

A titre d’exemples, les SOFICA ont récemment investi dans de nombreux longs métrages sélectionnés dans les festivals internationaux comme «Les Amandiers» de Valéria Bruni-Tedeschi, «Frère et Sœur» de Arnaud Desplechin, «Pacifiction» d’Albert Serra, «Un Petit frère» de Léonor Serraille, «Les enfants des autres» de Rebecca Zlotowski ou encore «Saint Omer» d’Alice Diop qui représentera la France aux Oscars 2023.