CSA/ Bilan 2015 des obligations de diffusion d’œuvres cinématographiques : L’Équipe mise en garde

224
CSA

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a examiné le respect, au titre de l’année 2015, des quotas de diffusion d’œuvres cinématographiques. Au terme de cet examen, il a constaté que la chaîne L’Équipe n’avait pas pleinement satisfait à son obligation de diffusion d’œuvres cinématographiques européennes et d’expression originale française aux heures de grande écoute, comme le prévoit l’article 7 du décret du 17 janvier 1990. En effet, le service a l’obligation de réserver, dans le nombre total annuel de diffusions et de rediffusions d’œuvres cinématographiques de longue durée, au moins 60% de ce total à la diffusion d’œuvres cinématographiques européennes et 40% à la diffusion d’œuvres cinématographiques d’expression originale française aux heures de grande écoute, soit entre 20h30 et 22h30. Or, le Conseil a relevé, pour l’année 2015, un déficit sur les œuvres cinématographiques d’expression originale française aux heures de grande écoute (10% au lieu de 40%). Il a également observé un déficit sur les œuvres cinématographiques européennes (50% au lieu de 60%) aux heures de grande écoute. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel  a néanmoins a pris en compte le fait que ce manquement portait sur un nombre restreint de diffusions d’œuvres cinématographiques. Il a donc mis en garde la société L’Équipe 24/24, éditeur du service L’Équipe, contre le renouvellement de ces manquements et lui a demandé de veiller, à l’avenir, au respect des seuils fixés à l’article 7 du décret du 17 janvier 1990.