D. HASTIER (France 3) : «Nous allons introduire des jeux de découverte le lundi»

770

Dana HASTIER, Directrice exécutive de France 3

France 3 s’est maintenue à un bon niveau en 2017. La chaîne publique progresse de 0,4 point (sept-décembre 2017) et est la seule grande chaîne historique à maintenir son audience. Elle poursuit sa mutation en continuant à tester de nouveaux formats. Pour en savoir davantage sur sa stratégie pour 2018, média+ s’est entretenu avec Dana HASTIER, Directrice exécutive de France 3.

MEDIA +

Vos succès en fiction contribuent-ils à la bonne santé de France 3 ?

DANA HASTIER

Grâce à la fiction, nous nous positionnons première ou deuxième chaîne de France en fonction des soirées. Face au succès de la fiction française, le public revient de manière plus massive sur France 3. C’est un appel d’air qu’il faut entretenir.

MEDIA +

«Capitaine Marleau» est votre plus grand succès. Avez-vous intensifié les commandes ?

DANA HASTIER

«Capitaine Marleau» revient en moyenne 6 fois par an en inédit, sans compter les rediffusions qui fonctionnent très bien. Bien que nous soyons très demandeurs, nous nous adaptons aux envies de Josée Dayan et de Corinne Masiero. La comédienne souhaite continuer à jouer aussi au cinéma, ce que nous respectons.

MEDIA +

Êtes-vous satisfaite de votre fond de grille ?

DANA HASTIER

Oui, vraiment ! Il faut dire que nous avons aussi réalisé un gros travail. Sans faire la révolution, nous avons réformé le fond de grille en changeant l’animateur de «Questions pour un champion» et en installant Cyril Féraud deux fois par jour. Ce dernier sera d’ailleurs à la tête de «La carte au trésor» que nous faisons revenir en Prime Time dans une version moderne, aux valeurs patrimoniales. Deux numéros seront tournés au début du printemps. L’idée est de le proposer les mercredis durant les vacances scolaires.

MEDIA +

Que manque-t-il à la case «Aventure/Découverte» du lundi pour décoller?

DANA HASTIER

Cette case est composée de 2/3 de découverte et 1/3 de cinéma. Pour les semaines à venir, nous allons introduire des jeux de découverte avec des candidats (familles et/ou people) pour agrémenter l’offre. Depuis quatre ans, nous avons lancé deux marques. La première, «Le Monde de Jamy» en Prime qui est au-dessus de la moyenne de la chaîne et qui se focalise sur les colères de la terre et le comportement animal. La deuxième marque, ce sont les documentaires de Muriel Robin et Chanee qui ne sont pas loin des 9 points d’audience. C’est un acte militant que d’attirer l’attention du public sur des espèces en danger.

MEDIA +

Quid de «Faut pas rêver» et «Thalassa» ?

DANA HASTIER

Sur «Faut pas rêver», les audiences oscillent en fonction des destinations. Quant à «Thalassa», nous sommes certains que Fanny Agostini est la bonne personne. Toujours pour la case du lundi, nous travaillons avec Capa et la petite fille du Commandant Cousteau qui va revenir sur les traces de son grand-père. Enfin, nous travaillons à la fois sur de grandes expéditions autour l’état de la France mais aussi sur des coproductions internationales animalières.

MEDIA +

Le «bloc jeux» se porte bien…

DANA HASTIER

Oui et c’est une satisfaction. Nous allons donner du temps à «Personne n’y avait pensé» chaque après-midi et nous réfléchirons ensuite à une potentielle déclinaison en Prime.

MEDIA +

Un mot sur le week-end ?

DANA HASTIER

Nous sommes très satisfaits des «Grands du Rire», les samedis et dimanches (avec 1,2 million de téléspectateurs). Julie Andrieu repart en extérieur dans sa voiture en région dans «Les carnets de Julie». Et nos jeux du week-end portés par Carinne Teyssandier et Églantine Emeyé se poursuivent.

MEDIA +

Quels sont vos chantiers pour les antennes régionales de France 3 ?

DANA HASTIER

Petit à petit, les matins deviennent 100% régionaux avec une édition des régions, des magazines culinaires et découvertes. Nos matinales sont en cours de fabrication avec de nouveaux visages, plus de femmes, de jeunes et de diversité. Les prises d’antenne événementielles en région peuvent aujourd’hui être beaucoup plus facilement basculées en Access Prime Time en national. On continue notre politique de documentaires avec davantage de collections. Un nouveau magazine va voir le jour en deuxième partie de soirée. Il s’agit de «Réseau d’enquête» dont le premier sujet sera consacré à la pauvreté en France. Je souhaite donner au réseau régional une couleur plus sociétale.