Des entreprises américaines pourraient racheter à Huawei certains brevets sur la 5G

298

Des entreprises américaines envisagent de racheter à Huawei certains brevets sur la technologie 5G, affirme Joy Tan, vice-présidente de Huawei chargée des affaires publiques. Le fondateur du groupe, Ren Zhengfei, avait évoqué cette possibilité lors d’une interview au magazine The Economist en septembre, alors que le leader mondial des équipements 5G se retrouve au coeur des rivalités et tensions entre Pékin et Washington. L’administration de Donald Trump a annoncé en mai vouloir interdire aux entreprises américaines de vendre des technologies au groupe chinois, qu’elle soupçonne d’espionnage potentiel au profit de Pékin. Lundi, le régulateur américain des télécoms (FTC) a en outre proposé d’interdire aux opérateurs nationaux l’achat d’équipements de Huawei et ZTE avec de l’argent public, et de retirer tous ceux déjà installés par ces deux groupes afin de «protéger les réseaux de communication du pays». Pendant ce temps, Huawei prend de l’avance dans l’internet 5G, dont le débit est 100 fois plus rapide que les réseaux 4G existants. Les trois principaux opérateurs de téléphonie en Chine ont lancé vendredi la commercialisation dans 50 villes du pays de services 5G.