Des organisations internationales plaident pour que la radio reste «accessible au plus grand nombre», en particulier en voiture

106

Dans un appel diffusé mardi, une quinzaine d’organisations internationales rassemblant des médias et fabricants plaide pour que la radio reste «accessible au plus grand nombre», en mettant l’accent sur la voiture, où elle doit être «incontournable». La radio constitue «une boussole dans un monde en mutation», affirment les signataires, en cette journée mondiale de la radio. Parmi eux figurent l’Union européenne de radio-télévision, l’Union de radiodiffusion d’Asie-Pacifique et aussi le World DAB Forum (promouvant la radio numérique), association des fabricants et diffuseurs, ainsi que l’Unesco. Ils se disent «fermement convaincus que la radio doit rester accessible au plus grand nombre, quels que soient le lieu et le mode de réception», au travers des «réseaux de radiodiffusion terrestre, encore nécessaires à la majorité des auditeurs dans le monde», et de «l’accès en ligne, tout aussi démocratique et ouvert». «La voiture, cadre privilégié pour écouter la radio, mérite une attention particulière. Qu’elle soit diffusée par voie terrestre ou par internet, la radio en voiture ne doit pas être simplement accessible, mais véritablement incontournable», affirment ces organisations. Elles défendent ainsi, sans préciser de quelle manière, une place privilégiée pour les radios en voiture, qui sont concurrencées par les plateformes musicales ou les podcasts.